Villemomble, 2013 : les flics tabassent tout le monde et mutilent une mère de famille, la suite ne va pas vous étonner

Une mère de famille avait été mutilée il y a 5 ans par une grenade de désencerclement. Le procès avait lieu le 4 juillet. Sans suprise, les flics s’en sont sortis indemnes...

25 juin 2013, les flics investissent en force le quartier des Marmandes à Villemomble pour "mettre fin à des rodéos". Ne trouvant personne sur place, ils écrasent la gueule du premier jeune venu. Puis lattent son frère venu lui porter secours et lui tirent dessus au flashball en plein visage à bout-portant.
Un peu plus tard, c’est à un petit groupe, calme mais revendicatif, dont la mère de la personne arrêtée, qu’ils s’en prennent. De dos puisqu’une première salve de lacrymo avait fait fuir tout le monde. Un éclat d’une grenade de désencerclement lancée au milieu du groupe touchera la mère qui perdra l’usage de son oeil.

D’ailleurs la scène a été filmée. Elle est très claire sur les événements et la barbarie policière.

En août, le comité de soutien de la famille Kébé publiait un communiqué revenant sur les faits. Le comité attend des réponses de l’enquête judiciaire et de l’enquête de l’IGS (ex IGPN).

La liberté, l’égalité et la fraternité ne s’arrêtent pas aux contours de nos quartiers populaires, les rafles, la « punition collective », les traitements spécifiques sécuritaires, les arrestations arbitraires et le non-respect des droits, n’ont pas leur place dans une démocratie digne de ce nom. La justice doit le démontrer et elle a les moyens de le faire dans cette instruction.

La réponse de la justice ressemble à un doigt d’honneur.

4 juillet 2018. Le plus jeune frère a été acquitté, quant à celui qui s’est pris un flashball dans la figure, il a été condamné, même si dispensé de peine, pour outrage, rebellion et dégradation.

La cour d’assise a acquitté le flic de la BAC qui a lancé la grenade de désencerclement dans le dos des fuyards. Elle a également acquité les deux autres flics qui ont tiré flashball et lacrymo sur le frère condamné. "Violences volontaires en état de légitime défense", c’est magique [1].

L’avocat du flic à la grenade se nomme Daniel Merchat, l’homme qui a inventé le concept de « flicophobie », par ailleurs défenseur acharné des flics qui tirent dans le dos.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}