Pierre Rabhi, la caution morale et médiatique des sectes

Retours sur un échantillon représentatif du monde des sectes et de l’extrême droite, sous couvert d’écologie et de santé.

JPEG - 10.1 ko

Après la Fondation Denis Guichard, faux nez de la secte « Invitation à la Vie », qui a organisé son grand raout au théâtre de l’Athénée mi-avril, un autre grand meeting de charlatans a eu lieu au Corum, le palais des Congrès de Montpellier, le 17 juin 2018.
« Sous l’égide » de Pierre Rabhi (jardinier-philosophe) s’est tenu en effet le colloque « une espérance pour la santé de l’homme et de la terre » qui a réuni dans une grande communion un échantillon représentatif du monde des sectes et de l’extrême droite, sous couvert d’écologie et de santé.

Avant toute chose, il faut noter que les personnes dont il est question, et leurs soutiens, ont la main longue.
L’article publié ici l’a été dans un premier temps sur le site Agoravox, média « participatif », le 23 juin.
Or, après validation par les modérateurs, envoi d’un mail de confirmation par Agoravox, plus de 2 000 lecteurs et 65 commentaires reçus, l’article a été subitement retiré lundi 25 juin, sans qu’aucune raison ne m’ait été donnée !
Qui l’a fait retirer ? Pourquoi ? Je laisse les lecteurs seuls juges, en attendant Google garde au moins trace de l’article publié sur Agoravox.

JPEG - 66.7 ko

Pour le néophyte, associer Pierre Rabhi, surtout connu pour son engagement en faveur de l’agroécologie et de la « sobriété heureuse » (une devise notamment partagée par Alain Juppé et Françoise Nyssen), aux dérives sectaires et fascisantes peut surprendre.
Pourtant, Pierre Rabhi, qui a assuré la présidence du colloque, ne fait pas mystère de ses positions très conservatrices (homophobie, femmes vues principalement comme des mères, rejet des institutions politiques) et de son attrait pour l’ésotérisme, particulièrement l’anthroposophie de Rudolf Steiner.

Dans le hors-série tout à sa gloire du magazine Kaizen (réalisé par l’association Colibris qu’il a cofondée), le paysan-philosophe cite parmi ses principales sources d’inspiration les ouvrages d’Ehrenfried Pfeiffer (anthroposophe notoire, une des principaux architectes de la biodynamie et de la cristallisation sensible, deux pratiques mystico-scientifiques) et Krishnamurti, sorte de gourou New Age malgré lui, mais présenté à ses débuts comme la réincarnation de Jésus Christ. Il est aussi intervenu plusieurs fois aux côtés du professeur Henri Joyeux, médecin qui a échappé de peu à la radiation par l’Ordre des médecins pour ses déclarations (sans fondement) sur le danger de la vaccination et proche de la Manif pour Tous et de ses affidés. Ce dernier a été encore récemment hué par des membres du planning familial, alors qu’il donnait une conférence à l’invitation de l’association Kokopelli, qui mélange elle aussi allègrement mysticisme et écologie bon teint.

Le prophète des champs n’hésite d’ailleurs pas à abuser d’un jargon scientifique pompeux, jugeant ainsi le 17 juin que « la neutralisation de nombreuses fonctions cérébrales va aboutir inévitablement à une génération de personnes qui ne pourront pas vivre hors du monde virtuel », comprendra qui pourra.
Il s’appuie également sur l’anecdote fumeuse de deux camions l’un venant d’Espagne et l’autre de Hollande, chargés tous deux de tomates, qui seraient percutés « dernièrement sur une route nationale du sud de la France ». Problème, cette histoire circule depuis plus de dix ans sur le web et sa véracité n’a jamais été prouvée.

En comparaison de la plupart des invités et exposants du colloque du 17 juin, Pierre Rabhi apparaît néanmoins comme un modéré.
La principale instigatrice de l’évènement a en effet un passif particulièrement lourd. Nadine Schuster, « médecin homéopathe, chercheur, écrivain et conférencière », est funestement célèbre pour avoir laissé mourir plusieurs de ses patients !
Il s’agit d’une membre historique de la secte Invitation à la Vie qui avait garanti à ses patients que l’homéopathie et l’imposition des mains suffiraient à les soigner du sida et de leurs cancers. Poursuivie en justice, elle a été, comme le professeur Joyeux en a été récemment menacé, radiée de l’Ordre des médecins à l’époque des faits.
Cela ne l’empêche pas de continuer à faire son business, notamment en se présentant comme une experte de la « médecine quantique », nouvelle couverture des pratiques « vibratoires » charlatanesques d’Invitation à la Vie, contre laquelle la Miviludes (organisme d’État chargé de la surveillance des dérives sectaires) met régulièrement en garde. La « médecin » ne cache pas non plus ses liens avec la Fondation Denis Guichard, l’association paravent de la secte Invitation à la Vie, dont elle a été « lauréate » pour « ses travaux de recherche ».

Nadine Schuster assure ainsi qu’« une chercheuse ukrainienne » a mis en évidence que les pensées et les paroles négatives empêchent le développement des plantes, voire les tuent. Sur la base de ce genre de constats oiseux, elle considère ainsi que « les maladies auto-immunes sont en fait des processus d’autodestruction liés au manque d’amour, ou bien pire encore, pour d’autres maladies plus graves, à l’état d’esprit de l’homme en général par rapport à la Terre  ».
Non-contente de n’apporter aucun traitement efficace aux malades, de leur faire payer des consultations inutiles, il faut encore que Nadine Schuster les culpabilise et blâme leur entourage. Bref isoler des personnes en situation de grave détresse physique et/ou psychologique, leur soutirer de l’argent et les isoler, la définition même des mécanismes des sectes.

Les autres invités du colloque sont à l’avenant.
Par exemple, Hervé Janecek, vétérinaire de formation qui affirme que la «  télépathie [est] justifiée par la physique quantique » et place « au même niveau, les ondes spirituelles, les ondes mentales, les ondes électriques et les ondes mécaniques ». Ses domaines de prédilection sont « la biologie de la lumière », « le corps hologramme » et « les ondes scalaires », c’est-à-dire un galimatias pseudo-scientifique lui servant à vendre plusieurs milliers d’euros des appareils au fonctionnement plus que douteux.

Idem pour Olivier Soulier, qui se présente comme médecin homéopathe et acupuncteur, et assure être capable de soigner la sclérose en plaques et l’autisme !
Pour ce monsieur, inventeur de la « médecine du sens » (qui s’inscrit « à la fois dans une réalité scientifique et spirituelle  »), la sclérose en plaques est liée à «  un système de pensée », il suffirait donc d’en changer pour guérir !

Dernier exemple parmi d’autres, Jean-Yves Leloup est un prêtre de l’« Eglise orthodoxe française ». Or, cette « Eglise » joue de la confusion des termes : elle n’est pas reconnue par l’Eglise orthodoxe en France qui dénonce, elle, la constitution d’une « marge sectaire » abusant de l’appellation orthodoxe.
Le prédicateur a notamment créé un « Collège International des Thérapeutes » dont l’objectif semble se limiter à faire du prosélytisme pour ses théories, inspirées notamment de celles de Graf Dürckheim, ancien nazi et proche du gourou de la secte Hare Krishna.

Face à cette liste d’intervenants, il n’est donc pas étonnant de retrouver, parmi les partenaires du colloque, l’IPSN (Institut pour la Protection de la Santé Naturelle), lobby d’extrême-droite mêlant considérations mystico-religieuses et écologie, ou Alternative Santé,chantre de toutes les thérapies charlatanesques et grand soutien d’Henri Joyeux. Egalement Néo-bienêtre, une agence de communication entièrement dédiée au « Festival pour l’école de vie », collectif derrière lequel se cache la mouvance des écoles hors contrat, dont la fédération des écoles Waldorf-Steiner.

Ces écoles sont étroitement surveillées par la Miviludes pour l’influence qu’elles exercent sur les enfants (et in fine les parents) et pour leur opposition à la vaccination.
Parmi celles-ci, l’école fondée par Françoise Nyssen (Le Domaine du Possible), ministre et éditrice de Pierre Rabhi, ainsi que celle créée par Sophie Rabhi (la Ferme des Enfants), fille de.

La présence de Pierre Rabhi à ce rassemblement n’avait donc rien de fortuite. Le paysan-philosophe est en complet accord avec ces activistes d’extrême-droite et membres de secte, en témoigne la vidéo promotionnelle de l’évènement.

Reste à savoir si le public et les autorités montpelliéraines avaient conscience de la réelle nature des intervenants.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}