Paris : 3e rassemblement pour la régularisation de touTEs les étudiantEs !

Depuis les attentats de novembre 2015, la préfecture de police de Paris n’acceptait plus les dossiers inférieurs au niveau Master pour la régularisation exceptionnelle par les études. C’était déjà une catastrophe pour celles et ceux qui veulent accéder aux études en France. Depuis la rentrée 2017, elle n’accepte plus aucun dossier de régularisation. Un 3e rassemblement a lieu MARDI 12 décembre de 10h à 12h devant le portail d’entrée de la Cité universitaire. Venez nombreux.ses, nous avons besoin de SOUTIEN !

Le comité de mobilisation réuni le 30 novembre après le 2e rassemblement a décidé d’appeler à continuer et amplifier le mouvement. En effet, si la préfecture n’a toujours pas écouté nos revendications, nous savons que les rassemblements les mettent dans l’embarras, surtout devant la Cité Universitaire, qui se veut un espace de « rayonnement international ».

Il nous faut continuer à faire monter la pression jusqu’à obtention de la victoire ! Un troisième rassemblement aura lieu le 12 décembre à 10h, toujours devant la Cité Universitaire pour réclamer la régularisation de tou.te.s les étudiant.e.s sans papiers, mais aussi :

  • l’égalité des droits entre étudiant-e-s français-es et étrangers/ères
  • l’abandon de la sélection par les préfectures, Campus France et les consulats
  • l’arrêt du contrôle des titres de séjour pour l’inscription à l’université : c’est illégal !
  • la liberté de circulation et d’installation

Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas encore, il n’existe aucun cadre légal permettant la régularisation des étudiant.e.s sans papiers. La seule chose que nous pouvons parfois faire, c’est déposer des demandes de régularisation à titre exceptionnel. Et encore, dans beaucoup de départements, ces dépôts sont refusés, car, nous disent les guichetières et guichetiers : il n’existe pas de procédure nous autorisant à déposer une demande de régularisation en tant qu’étudiant.e sans titre de séjour. À Paris, suite à une mobilisation importante de notre part, nous avions obtenu la possibilité de déposer des demandes de régularisation. Mais depuis les attentats de novembre 2015, la préfecture de police de Paris n’acceptait plus les dossiers inférieurs au niveau Master pour la régularisation exceptionnelle par les études. C’était déjà une catastrophe pour celles et ceux qui veulent accéder aux études en France. Depuis la rentrée 2017, elle n’accepte plus aucun dossier de régularisation.

À Paris comme ailleurs, c’est bien la préfecture qui est presque à chaque fois responsable de notre situation : c’est elle qui nous refuse le renouvellement du titre de séjour lorsque nous redoublons ou lorsque nous choisissons de nous réorienter, passant de la sociologie à l’histoire ou de la biologie à l’informatique. Privé.e.s de droits, nous continuons à payer la sécurité sociale sans bénéficier de la couverture médicale, nous sommes soumis à des conditions de travail intolérables parce que privé.e.s d’accès à un travail déclaré. Surtout, nous vivons dans la peur permanente d’un contrôle de police, d’un placement en rétention, d’une expulsion. Cette situation est inacceptable !

Rendez-vous pour un troisième rassemblement le mardi 12 décembre à 10H devant le portail d’entrée de la Cité universitaire, en face de la gare RER (où se trouve l’antenne de la préfecture de Paris dédiée aux étudiant.e.s étranger.e.s.).

En parallèle, des initiatives locales vont avoir lieu sur les universités franciliennes. Rejoignez le mouvement en lançant des initiatives sur vos facs !

Soyons toujours plus nombreuses et nombreux !

JPEG - 239.1 ko

P.-S.

RUSF Paris 1 Panthéon Sorbonne
Mail : rusfparis1@gmx.fr

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}