Le Saint-Sauveur attaqué par les fascistes la veille des 7 ans de la mort de Clément Méric

Hier soir, l’extrême droite groupusculaire s’est réveillée à Paris. Après un si long sommeil, on aurait pu les prendre pour morts.

Afin de sortir de l’ombre, ses militants ont choisi de réaliser leur fantasme le plus profond : attaquer le Saint-Sauveur, bar antifasciste encore jamais atteint. Vaillants, ils sont venus. Perdants ils sont partis… En plus de s’être ridiculisés avec un assaut risible, ils ont (encore une fois) raffermi l’image d’une extrême droite fragile et incompétente.

Tandis que la réaction du bar et du quartier a été solidaire et collective, eux ont laissé sur le trottoir un des leurs.

Tout le monde va bien, le bar va bien. On a perdu 15 balles de t-shirts… Les fafs reviendront peut-être dans vingt ans pour régler leur note.

Le staff du Saint-Sauveur

Mots-clefs : extrême-droite | antifa
Localisation : 20e arrondissement

À lire également...