Face aux expulsions, on lâche rien ! Pas d’enfant à la rue ! Tou-te-s devant la mairie St Denis le 21 mai !

Arrêt des expulsions, relogement des familles mobilisons nous. Manifestons nombreux et nombreuses le 21 mai à 17 h devant la mairie de St Denis, en direction de la sous-préfecture.
Message du collectif Pas d’enfant à la rue.

Arrêt des expulsions, relogement des familles mobilisons nous.

Enfant mal logé, élève en danger  : c’est déjà plusieurs familles de 6 écoles en lutte.
Enfant mal logé, élève en danger  : c’est jouer avec un casque de chantier sur la tête parce que le plafond risque de s’écrouler.
Enfant mal logé, élève en danger  : c’est le plomb qui empoisonne et l’humidité qui rend asthmatique.
Enfant mal logé, élève en danger : c’est plusieurs heures de transport pour aller à l’école, seul véritable endroit de stabilité et de sécurité pour ces enfants.
Enfant mal logé, élève en danger  : c’est passer des vacances la peur au ventre parce que l’expulsion est imminente.
Enfant mal logé, élève en danger  : comment se concentrer dans ces conditions ? Comment être disponible pour les apprentissages ?

Seule une mobilisation solidaire (parents, enseignants, habitants du quartier) peut faire barrage à l’indifférence des pouvoirs publics.

Seule une mobilisation solidaire permettra à tous d’obtenir un logement décent : occuper une école quand celle-ci est le seul lieu d’hébergement digne disponible, mettre en place un piquet et une chaîne anti-expulsion…

Elle a permis, en janvier dernier, une première victoire : l’hébergement stable et décent d’une famille, à proximité de l’école où sont scolarisés les enfants, Porte de Paris.

Depuis le 13 avril, tous les matins, dès 5h30, enseignant-e-s, parents et habitant-e-s du quartier se relaient sur le piquet anti-expulsion du 27 ter rue Cristino Garcia.

Le 16 avril, la solidarité de tou-te-s s’est manifestée lors d’une occupation d’école.
Sur demande de nos élus, les forces de l’ordre sont intervenues vers 23 heures et nous ont obligés à quitter les lieux.

Ce n’est pas de cela dont nous avons besoin mais de la solidarité de tou-te-s pour faire reconnaître le droit élémentaire de chaque enfant à la sécurité d’un logement.

Notre mobilisation a permis une première victoire : la suspension de l’expulsion mais nous voulons avoir des garantis, de la Préfecture, que cette expulsion n’aura pas lieu et que la famille-éligible au Droit Au Logement Opposable (DALO)- se verra proposer rapidement un logement décent.

Or à ce jour nous n’avons aucune réponse précise des pouvoirs publics qui jusqu’à présent ont refusé de nous recevoir.

On le sait les expulsion se multiplient et les problèmes de logement prennent de plus en plus de familles des écoles à la gorge. Nous ne voulons plus être spectateurs, nous ne voulons plus subir.

Parents, enseignants, l’union fait la force.
Manifestons nombreux et nombreuses
le 21 mai à 17 h devant la mairie de St Denis en direction de la sous-préfecture.

Pour se rendre au départ de la manifestation :Tram ârret Basilique / Ligne 13 arrêt basilique.

P.-S.

Le collectif Pas d’enfant à la rue réunit des parents, enseignant-e-s des groupes scolaires La Roseraie-de Chambrun, Opaline-Lacore et Doisneau-Casarès, militant-e-s pour le droit au logement.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}