COVEA (MAAF, GMF et MMA) fait expulser les Travailleurs Sans Papiers grévistes de son chantier par le TGI de Paris

Au 46 Avenue de Breteuil les travailleurs sans papiers occupent un chantier suite à un grave accident du travail survenu le 7 septembre. En réponse, COVEA (le donneur d’ordre) les traine en justice. Justice aux ordres qui ordonne leur expulsion manu militari...

Ainsi ce vendredi 30 vers 7h30, les forces de police ont évacué les grévistes du chantier, suite à une ordonnance d’expulsion prise par le Tribunal de Paris à la demande de COVEA, propriétaire du bâtiment qui avait rompu le contrat de sous-traitance la liant indirectement à la société employant les travailleurs sans papiers.

La lutte pour la satisfaction des 4 revendication des ex grévistes continue ;
· prise en charge de l’accident du travail de leur collègue,
· établissement des bulletins de paye correspondant à l’ancienneté de chacun,
· paiement de l’intégralité des salaires non-perçus,
· obtention des « demandes d’autorisation de travail pour salariés étrangers » nécessaires pour leur régularisation administrative.

Localisation : 7e arrondissement

À lire également...