À propos de l’injonction géopolitique faite aux Juives et aux Juifs

Nous souhaitons dire quelque chose de l’injonction aux personnes de la minorité nationale juive, à s’exprimer sur la question israélo-palestinienne.
Cette injonction à une connaissance sans faille de l’histoire de la Palestine, du sionisme et de la création de l’État d’Israël. Cette injonction à une prise de position tranchée, vive, toujours immédiate, celle de dire, dénoncer et toujours, toujours poser en préambule notre opinion sur la question. Pour certain.e.s, de prendre immédiatement position contre le sionisme, pour d’autres pour.

Si l’on considère que les Juives et Juifs de france ont une responsabilité dans ce conflit, c’est que l’on nous réduit à être membres d’une communauté fantasmée homogène depuis Tel Aviv jusqu’à Paris. C’est antisémite. C’est aussi que l’on considère que nous sommes concerné.e.s spécifiquement par les agissements de ce pays, que donc l’on estime tous les Juifs et les Juives lié.e.s de près ou de loin à cet État. C’est antisémite. C’est considérer que les Juifs et les Juives sont suspect.e.s de soutien à la politique de cet État et que sa dénociation est le préalable à la discussion. C’est antisémite. C’est parfois que l’on considère les agissements de l’État d’Israël, l’oppression du peuple palestinien et les colonisations israéliennes pires que celles de tous les autres pays oppresseurs et colonisateurs. C’est antisémite.

La suite ici.

À lire également...