[94] Rdvs les 13 et 15 mars contre 168 fermetures de classes dans les écoles maternelles et primaires.

La mobilisation continue avec une grève et manif au ministère le 13 et une nuit des écoles les 13 et 15 mars : on est pas des sardines !

Cela fait quelques années que le nombre d’élèves par classe augmente au delà du raisonnable dans le Val de Marne ce qui a entrainé des mobilisations locales comme à Champigny-sur-Marne et Fontenay-sous-Bois en 2016.

Mais ce qui est prévu pour la rentrée 2018 est d’une toute autre ampleur d’où la très forte mobilisation en cours, commencée le mois dernier et qui n’est pas prête de s’arrêter vu qu’elle touche cette fois ci tout le département !

Un Marx et ça repart !

A Villejuif, une quarantaine de parents d’élèves et d’enseignant·es de la maternelle Karl Marx se sont réunis en AG jeudi 8 contre la fermeture programmée de leur école (même si désormais la mairie s’en défend), ainsi que des représentants de plusieurs écoles de la ville. Une Nuit des écoles le 13 mars à Karl Marx a été décidé tandis qu’une nouvelle AG se tiendra à l’élémentaire Jean Vilar le 15 mars à 17h30.

Dans le restant du département une nuit des école se prépare le 15 mars notamment à Créteil, Alfortville, Champigny-sur-Marne, Fontenay, Kremlin-Bicêtre, etc.

Et en attendant les 50 ans du 22 mars, tout le département, parents et enseignant·es se retrouveront en manif le 13 mars à 14h à Paris (rdv M° Solférino) aux côtés des autres écoles mobilisées telle que Guadeloupe (Paris 18è).

POUR :

  • Le retrait de la carte scolaire et l’ouverture de négociations sur la base des revendications des écoles
  • L’annulation des fermetures de classes et une baisse générale du nombre d’enfants par classe : pas plus de 25 en zone banale, 20 en REP et 15 pour les PS et TPS.
  • Le maintien de l’intégralité des postes PDMQDC
  • Le maintien intégral du cadre départemental des décharges de direction, et le renouvellement de tous les postes d’aide administrative dans les écoles ; aucun licenciement !
  • Le maintien des ZIL gérées par les secrétaires de circonscription
  • Le rétablissement des postes d’enseignants spécialisés, le recrutement immédiat d’AVS, d’un médecin de prévention pour les enseignants et de médecins scolaires pour les élèves.
  • Le maintien des groupes de travail de la phase d’ajustement du mouvement, dans lesquels les affectations se font en présence et sous le contrôle des délégués du personnel.
  • La demande au ministère d’une dotation exceptionnelle en postes pour le département afin de répondre à chacune de ces revendications.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}