réseaux sociaux

À lire ailleurs

À quoi sert un média autonome aujourd’hui ?

Samedi 7 septembre, une après-midi de discussions était organisée à la Parole Errante à Montreuil, sous le titre L’Autonomie n’est jamais finie. Différents groupes et médias autonomes de la région parisienne (Cerveaux non disponibles, des contributeurs à Paris-Luttes.info, ACTA, Plateforme d’enquêtes militantes, AFA-PB, Collectif Gilets jaunes Rungis, camarades de Geodis) y ont débattu des leçons de la dernière séquence de lutte et des nouvelles perspectives ouvertes par le mouvement des Gilets jaunes. L'intervention du média militant Acta est reproduite ici, et tente de dresser le rôle et la force des médias autonomes.

À lire ailleurs

Facebook et Twitter aiment bien l’extrême droite qui rapporte

Depuis quelques jours, Facebook est sur le gril, accusé de mettre en sourdine les publications de l'extrême gauche. Ce phénomène a touché plusieurs pages de collectifs présents sur Facebook. Certains ont réagi. C'est notamment le cas du site « Débunker des hoax d'extrême droite » qui s'attache depuis plusieurs années à mener de la contre-information pour lutter contre les rumeurs et fake news racistes savamment menées par l'extrême droite.

Analyse et réflexion

Pourquoi s’organiser politiquement sur Facebook n’est pas une bonne idée

Boudé il y a quelques années par les milieux militants, les réseaux sociaux et particulièrement Facebook sont aujourd’hui utilisés sans aucune retenue ni questionnement. Facebook c’est peut-être pratique pour sa fluidité, ses buzz, son côté populaire, bien que cette impression soit largement surestimée. Mais en tant que militant.e.s, activistes ou révolutionnaires il est grand temps de questionner notre usage exclusif ou notre dépendance aux réseaux sociaux. C’est ce que propose cet article.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |

Suivre tous les articles "réseaux sociaux"