anti-terrorisme

Analyse et réflexion

Révolution et contre-révolution à l’époque des tueries suicidaires

Néolibéralisme et terrorisme n’ont que faire des nations et se nourrissent de la décomposition de leur société, seule une alternative au capitalisme débridé pourrait repousser l’obscurantisme. Aucune militarisation de la société et lois liberticides ne pourront étouffer l’idéologie terroriste parce qu’un feu ne peut être combattu que par un contre-feu de même nature. Seul un mouvement d’inspiration révolutionnaire peut aspirer l’oxygène d’une contre-révolution.

À lire ailleurs

Sur la violence révolutionnaire

Ce texte du philosophe Georges Labica, initialement publié en 2003 sous le titre de « Rendre son acuité au concept de révolution », a été republié dans la revue Période. Tandis que les contribution théoriques et stratégiques sur l'usage de la violence, refleurissent à l'occasion du mouvement social contre la loi « Travaille ! », ce texte fournit un éclairage intéressant, sur la violence révolutionnaire dans le contexte de l'État d'Urgence permanent et de la « guerre mondiale contre le terrorisme ».

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 11 |

Suivre tous les articles "anti-terrorisme"