Tutoto : masque de protection

Il semblerait finalement que porter un masque soit utile pour limiter la diffusion du virus. On propose un tuto pour réaliser des masques barrières pour les personnes qui ont accès à une machine à coudre. Tuto à garder sous le coude contre les lacrymos et la reconnaissance faciale pour les manifs post-confinement !

Le masque réalisé n’est pas un masque FFP2 — encore moins FFP3 — et il n’est certainement pas suffisant. Mais il paraît que, merveille du capitalisme, c’est la pénurie. Alors comme on n’a rien d’autre à se mettre sur la bouche pour le moment, comme il est toujours temps de prendre soin les un·e·s des autres, et qu’il ne faut pas tout attendre de l’État, n’hésitez pas à faire ces masques à la chaîne pour les habitant·e·s de votre immeuble ou de votre quartier !

De multiples tutos existent déjà, et certains sont certainement plus clairs que celui-ci. Celui-ci est un masque barrière à plis (qui se distingue du masque barrière de type bec de canard, dommage pour nos duckfaces). Pour les précautions d’utilisation, regardez le pdf en note de l’article. Surtout, ne pas porter le masque plus d’une demi-journée d’affilée. Il ne faut pas le toucher une fois mis en place, et il faut le laver à 60°C pendant 30 minutes avec des produits d’entretien après utilisation.

Réaliser un masque de protection

Le tuto s’adresse à celleux qui ont accès au matériel suivant :

  • une machine à coudre et du fil ;
  • du tissu à maille serrée (du coton tissé par exemple) : pour un masque il faut trois carrés de 20x20 cm ;
  • deux élastiques de 35 cm (à défaut : deux bandes de tissu de 40 cm feront l’affaire) ;
  • une feuille A4 (facultatif) ;
  • des ciseaux ;
  • des épingles.
    Le matériel (le sticker est facultatif)

    Étape 1 : découper trois carrés de 20x20 cm de tissu, et un carré de papier de la même taille.Pour le tissu, j’ai choisi deux carrés de coton, et un carré d’un tissu un peu plus épais (du type polaire fine — faut pas non plus crever de chaud) à mettre entre les deux. Empiler les trois carrés de tissu les uns sur les autres, et les épingler :

    Empiler les 3 étoffes et les épingler

    Étape 2 : coudre tout le pourtour au point droit, à 1 cm du bord du carré.

    Coudre au point droit à 1 cm du bord

    Étape 3 : sur le carré de papier, dessiner le patron de couture (qui sont finalement les seuls patrons qu’on aime bien) suivant :

    C’est qui le patron ?

    Étape 4 : replier le haut et le bas du carré de tissu de manière à coïncider avec les lignes A et F du patron et épingler (voir la photo suivante). On forme ainsi des ourlets en haut et en bas. Le côté vers lequel on replie les ourlets est le côté en contact avec la peau/la bouche, côté qu’on appellera l’intérieur du masque ici.

    Replier les bords du haut et du bas pour qu’ils coïncident avec les lignes A et F

    Étape 5 : coudre ces ourlets au point droit.

    Ourlets du haut et du bas cousus

    Étape 6 : plier le patron selon B, C, D, E de sorte à ce que les lignes B et E fassent des creux, et les lignes C et D fassent des bosses.

    Plier le papier selon B, C, D et E

    Étape 7 : plier le patron selon B et E afin que la ligne C soit au même niveau que A, et la ligne D au même niveau que F (voir la photo suivante). En mettant l’intérieur du masque vers la table et l’extérieur vers le haut, plier le tissu de la même manière que le patron, puis épingler à gauche et à droite (voir la photo). Coudre à gauche et à droite à 1 cm du bor, au point droit.

    Plier le tissu comme le papier et épingler à droite et à gauche

    Étape 8 : mettre l’intérieur du masque vers le haut, et épingler les élastiques (ou les bandes de tissu) en haut et en bas. Puis coudre solidement ces élastiques.

    Epingler et coudre les élastiques en haut et en bas

    Le masque est prêt à l’emploi !

    L’élastique du bas va vers le haut de la tête

    Pour les détails de l’utilisation (durée, entretien, etc.), je vous renvoie au document de l’AFNOR en note de l’article.

Note

Tuto inspiré des documents de l’AFNOR :

Détails masque de protection
Patrons masques barrières
Mots-clefs : DIY | auto-défense | coronavirus
Localisation : région parisienne

À lire également...