Soirée de solidarité avec Léonard Peltier, prisonnier amérindien depuis 1976

Leonard Peltier militant et résistant de l’American Indian Movement est emprisonné depuis 39 ans aux USA. Cette soirée fait partie de la campagne internationale annuelle pour sa libération.

Leonard Peltier, indien Anishinabe/Lakota-Sioux, est incarcéré depuis 1976 aux USA pour un crime qu’il n’a pas commis. Amnesty International le considère comme un prisonnier politique, qui « devrait être libéré immédiatement et sans condition. » Il est une des victimes de la guerre cachée menée par le gouvernement américain et le FBI contre l’American Indian Mouvement (Mouvement Indien Américain - AIM).

Au début des années 1970, le FBI utilisant son programme de contre espionnage interne (le COINTELPRO) entreprend de déstabiliser et neutraliser l’AIM, dont Leonard Peltier est l’un des leaders. Le 26 juin 1975, une fusillade éclate, après l’intrusion illégale de deux agents du FBI, sur une propriété de la réserve de Pine Ridge (Sud Dakota), où se trouve un campement de l’AIM. Les deux agents ainsi qu’un jeune amérindien membre de l’AIM trouvent la mort. Leonard Peltier est arrêté, inculpé des meurtres des agents et condamné à deux peines de prison à perpétuité alors qu’il n’existe aucune preuve de sa culpabilité. Depuis 1976, Leonard Peltier clame son innocence. En 1981, grâce à la Loi de Liberté d’Information, sur 18000 pages détenues par le FBI, ses avocats en obtiennent la déclassification de 12000. Dans ces pages se trouvent de nombreuses preuves des malversations du FBI dont un rapport balistique stipulant que l’arme attribuée à Leonard Peltier n’est pas l’arme du crime. Au vu de ces nouveaux éléments, une demande pour l’obtention d’un nouveau procès est déposée. Le gouvernement américian reconnait alors qu’il « ne peut pas prouver qui, en particulier, a tué les agents. » Malgré cela, à cause d’une « technicité judiciaire », la demande d’un nouveau procès est rejetée.

En janvier 2001, le président Bill Clinton n’a pas eu le courage politique de lui rendre sa liberté, en évitant de lui accorder une grâce le dernier jour de son mandat. Leonard Peltier est devenu le symbole de la résistance des peuples indigènes au niveau international. Il est soutenu par Nelson Mandela, Desmond Tutu, Rigoberta Menchù, le Dalaï Lama, le Sous-Commandant Marcos, le Parlement Européen et par plusieurs millions de personnes à travers le monde.

Une nouvelle campagne pour obtenir justice et liberté est lancée par le Comité de Défense de Leonard Peltier. Rejoignez-nous dans ce combat...

http://freepeltier.free.fr/

Projection et débat avec le comité de soutien et musiques avec :

LES RAMONEURS DE MENHIRS festnoz punk
MADJ dj rock n roll (membre d’Assassin)

CICP, 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris

De 17h à 22h

Mots-clefs : soirée de soutien
Localisation : 11e arrondissement

À lire également...