Sélectif sauvage

Compte-rendu de la manifestation contre la sélection à l’entrée de l’université.
Trajet / parcours : départ 13h de République, en direction de Bastille, puis en sauvage depuis Les Halles. #LeurSélectionNotreAvenir - dans la rue contre la sélection et son monde !
le 22 novembre 2017.

On va la faire à l’envers pour une fois, juste pour voir.

Comme un bel essaim soudain éclate de mille abeilles - enfin cinquante personnes n’exagérons pas, soudain bien aérées dans les jardins du Louvre la manif trouve son point d’arrivée plus délié fluide et naturel que celui décidé par monsieur le préfet.

Une minute avant, cette bande de moineaux virevoltant - moineaux virevoltant reste une image assez juste pour dire groupe de personnes que l’on chéri courant tout en émettant les slogans qu’on a envie d’interjeter dans de tels endroits, en s’engouffrant au cœur de la cour Carré du Musée du Louvre surprenant la foule, les badauds hagards, les touristes stupéfaits, souffles courts mais scandent que tout ce monde déteste les élections, la police, qui justement les poursuit est fait d’une compagnie de gendarmes mobiles flanqués de deux policiers à scooter une madame blonde et un monsieur un peu massif que l’on imagine cheveux ras même sous son casque blanc, - ils renseignent des directions au grès du vent où se portent les petits au pas de course, tandis que la troupe débarquée des camionnettes bleues sirènes stridentes avec forces échos grâce à l’acoustique saisissante des lieux pensait bêtement que les manifestant-e-s se laisseraient nasser devant la pyramide ?

On voit alors traverser dans cet espace muséal et dégagé deux groupes de gendarmes pas très bien rangés car forcés de poursuivre le plus vite possible mais beaucoup trop embarrassés - un peu comme les gars habillés en portions de fromage qui courent parfois dans l’émission Intervilles - après nos enfants ; forces vives qui ne veulent pas tellement de sélection pour étudier à l’Université, second volet donc de ce spectacle à double détente, pour le touriste japonais ou limogeot amateur de chocs esthétiques patrimoniaux.

La belle chose est d’avoir pu surprendre et les poulets pourtant en nombre, et les touristes encore plus, appareillés d’objets numériques captant la chose et les rediffusant partout en ricochets on imagine, donnant du pays, son contexte des images saisissantes de surgissements hypnotiques rendus possibles grâce à ce gouvernement libéral-utopique rarement aussi illuminé. On pourrait dès lors comprendre et jouer encore plus souvent dans ces endroits où l’entreprise France, son industrie touristique et culturelle fait recette.
Notre syndicat est d’initiatives ! de ce genre.

D’un parcours qui devait se terminer à Bastille par autorisation préfectorale d’où plusieurs départs furent néanmoins tentés sur la fin.
Plus tard du rendez-vous de la Fontaine des Innocents même cernée par les habituelles et nouvelles têtes de RG, s’envolaient les pioupious par les rues, contournant des fins de chantiers de Halles percées, joignant d’étroites rues et osant franchement celle de Rivoli, arrêtant les bus et les autos, ralentissant l’arrivée des gendarmes encamionnés et incurvant un pur et beau virage sur le Louvre.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}