Sauvons l’Aire des Vents de la destruction #Saccage2024

Non à l’amputation du Parc Georges Valbon, sauvons l’Aire des Vents de la destruction - [Toxic Tour #2]

RDV le dimanche 13 décembre 2020 à 14h, pour un rassemblement festif sur l’Aire des Vents : soupe partagée (apportez vos gobelets !), activités ludiques collectives, informations …
Entrée principale de la Comète à Dugny, au rond-point de l’avenue du Maréchal Leclerc et de la Luzernière, par les transports : Gare de Dugny/ La Courneuve (T11)

— 

Ces Jeux Olympiques s’appellent Paris2024. Pourtant, c’est en grande partie en Seine-Saint-Denis qu’ils auront lieu. « L’héritage local » de ces investissements gigantesques dont se vantent les promoteurs des JO (quelques équipements collectifs) cache une longue liste de destructions, de pollutions, d’expulsions et de spéculations. Tout ça avec une absence totale de démocratie dans les processus de transformation urbaine !
Après la mise en échec du sinistre projet Central Park de (24.000 logements) en mai 2015, le projet de construction du Village des médias pour les JO Paris 2024 va bétonner 70.000m2 d’espaces verts sur l’Aire des Vents, un site qui fait partie du Parc Départemental Georges Valbon (La Courneuve). Les promesses de vente d’un secteur de ce parc public par la Solideo à investisseurs et promoteurs privés pourraient être signées le 17 décembre 2020 et les travaux commencer dès 2021.
Sans tenir compte des avis majoritaires exprimés par les habitant.e.s inquiet.e.s de « l’héritage » des JO, la machine à artificialiser les sols et à spéculer est en marche. Lourde est la responsabilité des président et vice-présidents du conseil départemental de Seine-Saint-Denis (PS, PCF) , puis du maire de Dugny et d’ Anne Hidalgo, qui ont proposé et cautionnent ces choix de destruction d’un bien commun : un couloir écologique avec ses arbres, ses écosystèmes et sa biodiversité, un lieu événementiel et de détente pour tous.tes. La plus grande surface plane d’Ile-de-France pour les sports de vent ! Un patrimoine naturel public bradé ! INACCEPTABLE.

Les JO 2024 pour le business, les dégâts pour la Seine-Saint-Denis
Le message est clair ! Ils décident de ne pas tenir compte des besoins des populations et des évolutions climatiques de plus en plus irréversibles. C’est un acte de délinquance environnementale sur le lieu même des Accords de Paris de la COP 21 de 2015.
Face à la spéculation, aux projets pharaoniques et polluants qui nous sont imposés, organisons-nous ! Ensemble, défendons nos territoires, nos espaces verts, nos voisin.e.s, nos enfants et notre qualité de vie. Après les mobilisations des 5 juillet, 27 septembre et 17 novembre 2020, soyons nombreux.ses à faire entendre notre position le 13 décembre.
Stop à ce projet écocidaire contre un bien commun partagé par les habitant.e.s de la Seine-Saint-Denis !

Sauvons l’Aire des Vents de la destruction !

Localisation : Dugny

À lire également...