Ensemble pour la relaxe des inculpés du 9 avril de Nanterre !

Contre la sélection et la répression abandon des charges contre les étudiants arrêtés le 9 avril 2018 !
Rassemblement Mercredi 19/09 à partir de 8h devant le TGI de Nanterre
179/191 Avenue Frederic et Irene Joliot Curie Nanterre Préfecture (RER A, Bus 304…)

Les facs connurent, au printemps 2018 un large et grand mouvement contre la Loi ORE (loi n°2018-166 du 8 mars 2018 relative à l’Orientation et Réussite des Etudiants). Plus de la moitié furent touchées et ont connu des assemblées générales de masses et vu des milliers de jeunes descendre dans la rue.

La Loi ORE via Parcoursup instaure la sélection qui à pour conséquence la non-affectation de milliers de lycéen.es, comme si il n’avait pas leur place dans l’enseignement supérieur.

Ce mouvement a été marqué par une forte répression tant chez les salarié.es que chez les lycéen.es et étudiant.es.

Après le scandale de Montpellier, où le doyen de la faculté de Droit avait chargé une milice d’extrême-droite de s’attaquer aux étudiant.es mobilisé.es, les présidences d’université ont successivement fermé les sites touchés par les blocages et les occupations prétextant la sécurité afin d’affaiblir la mobilisation. La contestation se généralisant la réponse ne fut pas la fermeture mais les interventions policières. Ainsi les campus de : Nantes, Bordeaux, Paris, Lille, Caen, Dijon, Grenoble, Strasbourg connurent de brutales interventions. Pire les CRS avaient frappé les étudiants et les cheminots rassemblés sur le campus de Lille 2.

C’est dans ce contexte que le 9 avril, la police est intervenue à Nanterre pour déloger les étudiants réunis en assemblée générale malgré la fermeture administrative. Ces derniers longuement séquestrés furent frappés , traînés, plaqués et molestés malgré leur absence de riposte. Du gaz lacrymogène a été utilisé dans la salle. Le résultat de cette opération fut plusieurs blessés dont un grièvement.

A cela s’ajoute l’arrestation de 7 étudiants dont 6 ont été placés en garde à vue alors qu’ils n’opposaient aucune résistance.

L’irruption des CRS dans un amphithéâtre d’université est un fait grave.

Les 6 étudiants de Nanterre placés en garde à vue le 9 avril ont passé la nuit et la journée de mardi 10 avril au poste avant d’être libérés.

Victor, étudiant réprimé de Nanterre, fait le point après sa garde à vue : https://youtu.be/0gZ3RZBmAoI

Pour 3 étudiants le procès devait se tenir le 20 juin mais a été décalé au 19 septembre. Parmi ces 3 étudiants un militant de l’UNEF Nanterre, Victor, est poursuivi pour “violences sur personne dépositaire de l’autorité publique” !

Nous demandons l’abandon des poursuites contre les 3 étudiants qui passent en procès.


#Rassemblement Mercredi 19/09 à partir de 8h devant le TGI de Nanterre
179/191 Avenue Frederic et Irene Joliot Curie Nanterre Préfecture (RER A, Bus 304…)

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}