Manifestation samedi 28 : pas de trêve jusqu’au retrait !

Pour terminer en beauté cette première semaine de fêtes sans trêve, les fédérations syndicales de plusieurs secteurs mobilisés appellent à une forte journée d’actions et de mobilisation samedi 28 décembre. Une manifestation aura notamment lieu à Paris.

  • La manifestation se conclut par un ultime gazage

    La manifestation se termine place du Châtelet où les flics ont bouclé la zone et terminent leurs basses œuvres en gazant tout le monde et en confisquant drapeaux et autocollants. Malgré tout, cette mobilisation regroupant des milliers de personnes (et non pas quelques centaines comme ne cessent de le répéter les médias les plus serviles) est une réussite. On n’a jamais vu une manifestation entre noël et le jour de l’an avec tant de monde. La lutte continue et se renforce !

  • La manif est arrivée à Châtelet

    La manif est arrivée à Châtelet, beaucoup de monde et déjà de nouveaux rendez-vous : dimanche 29 décembre dans le 18e arrondissement une déambulation pour soutenir et développer la grève à l’appel du Collectif interpro du 18e. Elle partira à 11h du métro Château-Rouge.

  • Reprise du cortège après les tensions

    La manifestation s’est reconstituée suite aux charges policières. Ca repart de plus belle : « Macron nous fait la guerre et sa police ausssi... Grève, blocages, Macron dégage ! ». Les flics bloquent la rue de Rivoli de manière assez aggressive. La présence policière est moindre que lors des précédents rendez-vous. Sans doute pensaient-ils qu’on serait moins...

  • Quelques images de la manifestation avant la charge des flics

    Avant cette intervention inopinée des forces de l’ordre la manif battait son plein avec en prime quelques graffitis...

  • La manifestation est arrivée rue Beaubourg

    La manifestation est arrivée rue Beaubourg où les choses semblent se tendre un peu. Les manifestants ont allumé un grand feu au milieu de la chaussée pour réchauffer les cœurs. Les flics sont rabat-joie et ça a gazé et dispersé un peu la manifestation autour du centre Pompidou. En prime, quelques grenades de désencerclement. Toujours beaucoup de monde : gilets jaunes, syndicats, grévistes...

  • La manifestation, très importante, est arrivée à République

    La manifestation, accompagnée d’un très gros dispositif policier (gendarmes mobiles, CSI, canon à eau), est arrivée et stagne à République pour attendre un peu les gens qui arrivent encore. Entre 5 000 et 10 000 personnes. C’est un record entre Noël et le nouvel an. Parmi les manifestants, un bon millier de Gilets jaunes ont rejoint le cortège syndical. Ambiance calme pour le moment.

  • Gilets jaunes et intersyndicale IDF se rallient à la manifestation !

    Les Gilets jaunes, qui en sont à l’acte 59, se rassembleront à partir de 11h place de la Bourse pour ensuite rejoindre le départ de la manifestation gare du Nord. Dans un communiqué, l’intersyndicale CGT, FO, Solidaires, UNEF, UNL et FSU d’Île-de-France appelle également s’y rendre !

Période des fêtes de fin d’année : pas de trêve jusqu’au retrait !

Appel de Solidaires RATP, SUD Rail, SUD éducation, SUD urbains/interurbains :

Depuis le 5 décembre, un mouvement d’opposition massif contre le projet de réforme des retraites Macron-Delevoye s’est construit. Nos secteurs — la SNCF, la RATP et les transports urbains, l’éducation — sont apparus aux yeux des usager·ère·s comme les secteurs en pointe dans la mobilisation, ou du moins ceux dans lesquels les effets de la grève se sont fait le plus sentir. Un nombre important de personnels dans nos secteurs sont en grève reconductible depuis le 5 décembre, et nos organisations appellent l’ensemble des personnels à renforcer celle-ci. C’est le gouvernement qui, en refusant d’abandonner ce projet rejeté par la majorité de la population,
est responsable du blocage.

Nous réaffirmons que ce mouvement n’est pas corporatiste et qu’il ne s’agit pas de défendre nos supposés « privilèges ». En nous mobilisant, ce sont les droits de toutes et tous que nous défendons : mis à part une minorité composée des plus riches — les vrais « privilégiés », c’est bien l’ensemble de la population qui va y perdre, en termes d’âge de départ à la retraite comme en termes de niveau de pensions. Les récentes déclarations du Premier ministre comme les annonces faites dans nos secteurs par nos ministres de tutelle n’y changent d’ailleurs rien : c’est bien le retrait du projet Macron-Delevoye qui est un préalable pour nous.

La période des fêtes de fin d’année approche. C’est l’occasion pour le gouvernement de mettre la pression sur les secteurs en grève reconductible, en brandissant l’exigence d’une « trêve de Noël » pour diviser la population. Cela ne marche pas, et ne rend pas le projet du gouvernement plus populaire. Pour nos organisations, il ne saurait y avoir de trêve de Noël. Nous le réaffirmons avec force : « pas de trêve jusqu’au retrait ! ».

Pendant les deux semaines qui viennent, l’ensemble des personnels de l’éducation nationale seront en vacances. Diverses actions seront prévues pendant cette période dans un cadre interprofessionnel, bien souvent liées à la grève à la SNCF ou à la RATP. Ces actions vont prendre diverses formes : actions de blocages divers et variés, actions de péages gratuits dès le week-end du 21 décembre, réveillons dans les gares, actions de tractage, AG interprofessionnelles, manifestations.

Le 28 décembre sera une journée de forte mobilisation et actions interprofessionnelles sur tout le territoire.
Nos organisations appellent :

  • tou·te·s à renforcer la grève et sa reconduction jusqu’au retrait
    — les personnels de nos secteurs à faire du lien localement et à organiser concrètement leur convergence à travers des initiatives communes (réunions, tractages, initiatives publiques, actions et manifestations diverses)
    — l’ensemble des personnels de l’éducation à participer pendant leur congé, sur le lieu d’habitation ou sur leur lieu de vacances, aux actions et initiatives prévues
    — l’ensemble de la population à venir soutenir les grévistes sous diverses formes, en participant aux diverses initiatives et aux caisses de solidarité

D’autres appels pour cette journée sur Démosphère.

À Paris, RDV samedi 28 décembre 13h à gare du Nord, en direction de Châtelet (départ et parcours confirmés !).

Localisation : 10e arrondissement

À lire également...