La plaquette du grand débat sur la transition énérgétique s’ouvre sur une énorme « fake news »

A la lecture de la plaquette du grand débat sur la transition écologique, on ne peut qu’être stupéfait des chiffres sur lesquels on tombe. Dès l’ouverture, un gros mensonge vient étayer la thèse selon laquelle nous sommes, nous les pauvres, aussi responsable du réchauffement climatique que les riches. La bonne blague.

Le changement climatique et la transition énergétique ont un impact direct sur notre quotidien. Les énergies fossiles (charbon, pétrole, fioul, gaz) que nous consommons pour nous déplacer ou nous chauffer, représentent aujourd’hui 70 % des émissions de gaz à effet de serre (le reste provenant essentiellement de l’agriculture). En réduire la consommation est indispensable pour limiter le changement climatique.

C’est la phrase que l’on trouve sur la deuxième page de la brochure « La transition écologique » du fameux « grand débat national » qui ne changera rien de toute façon comme l’a dit Benjamin Griveaux.

Mais cette phrase fait tiquer. D’abord parce qu’elle évoque uniquement les « déplacements et le chauffage » sans parler de l’industrie. Enfin parce que le chiffre est important.
Or en allant sur le site pourtant peu subversif du ministère de l’écologie on peut voir que ces chiffres ont été largement trafiqués. Au mieux une omission, au pire (et c’est le plus probable) un énorme mensonge.

JPEG - 32.4 ko

Si 70% est bien un chiffre cohérent, il inclut l’industrie de l’énergie (11%), l’industrie manufacturière (13%). Le résidentiel et le tertiaire, eux, pèsent 20% dans la balance. Mais s’ils incluent probablement le chauffage individuel, ils incluent aussi la construction de la tour Areva de la Défense, l’industrie du BTP pour fabriquer des tonnes de bureaux qui ne servent à rien et l’envoi de milliers de mails inutiles dans le cadres de bullshit jobs [1].
Le transport est évidemment une des très importantes dépenses énergétiques avec 28%. Mais là encore cela inclut les transports de marchandises et liés à l’industrie. Ainsi quand un poulet est élevé en France, tué aux Pays Bas, désossé en Slovaquie, empaqueté en Bulgarie et vendu en France, c’est inclu dedans aussi.

JPEG - 100.1 ko
Soleil vert, un film de Richard Fleisher, 1973

Donc faisons un petit bilan. Si les concepteurs de la plaquette avaient été un peu honnêtes ils auraient pu dire que les transports et le chauffage ne représentaient que 48% des dépenses energétiques. S’ils avaient été encore un peu plus honnêtes ils auraient pu éviter l’utilisation du « Nous » :

Les énergies fossiles (charbon, pétrole, fioul, gaz) que nous consommons pour nous déplacer ou nous chauffer,

Nous, les pauvres, n’avons pas choisi le modèle économique qui nous est imposé. Nous n’avons pas choisi les non sens et la production de tout et n’importe quoi du moment que ça fait de l’argent.
Alors pourquoi ce mensonge ?
Pour nous faire croire que c’est de notre faute bien sûr ! Que chacun doit contribuer à part égale à la lutte pour l’écologie. Probablement on sauvera la planète en mettant notre ordinateur en veille !

Quand Total et Dassault pratiquent l’évasion fiscale à des taux complétement ouf avec la bénédiction des gouvernants, c’est à nous de nous serrer la ceinture ?
De qui se moque t-on ?

Notes

[1Car oui internet est un énorme pollueur.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}