La lutte contre l’antisémitisme, un combat qui ne peut être éludé

On peut souvent entendre que qualifier des discours ou des pratiques d’antisémites (ou racistes, sexistes, etc) n’est qu’un procédé visant à salir ou à disqualifier. Une telle approche peut être sincère, elle a cependant pour conséquence d’empêcher d’identifier l’antisémitisme ou de le minimiser. C‘est aussi souvent une stratégie permettant d’éviter de faire face à l’antisémitisme ou de procéder à une remise en question. On retrouve des stratégies de défense et de déni comparables concernant toutes les formes de racisme.

Nous n’ignorons pas que des courants réactionnaires au sein des minorités nationales tentent d’assimiler toute critique de leurs projets politiques à du racisme afin de la faire taire. Nous n’ignorons pas que ces courants réactionnaires développent leur influence y compris dans le camp progressiste. Pour autant de tels procédés (tout comme l’insuffisance sur la question coloniale ou l’islamophobie) devraient être critiqués comme tels et non un prétexte pour disqualifier la lutte contre l’antisémitisme et ceux et celles qui tentent de la porter. Cela ne devrait pas conduire le mouvement progressiste à évacuer le problème des discours et des pratiques racistes, y compris en son sein.

Pour certainEs, il ne faudrait pas parler d’islamophobie sous prétexte que des réactionnaires religieux utilisent le même vocabulaire. Pour d’autres, il ne faudrait pas parler d’antisémitisme sous prétexte que les sionistes qualifient toute critique du sionisme « d’antisémite ». Pour notre part nous pensons qu’il faut mener de front la lutte contre l’antisémitisme comme contre l’islamophobie, sans minimiser l’un ou l’autre, car ce sont deux déclinaisons d’une même logique visant à définir une identité nationale majoritaire par opposition aux groupes minoritaires et à diviser les oppriméEs.

En période de confusion, clarifier les positions est une nécessité !

Nous vivons une période historique troublée. En ces temps, il est nécessaire d’analyser sereinement les phénomènes sociaux auxquels nous faisons face.

Mots-clefs : antisémitisme

À lire également...