L’Attiéké monte le ton !

Concert de chorales en soutien au Centre social auto-organisé l’Attiéké le samedi 23 Janvier 2016, à partir de 19h30. Cette soirée a lieu alors que l’attieke est menacé d’expulsion. Luttons pour nos lieux !

Chant d’ici et d’ailleurs par Si Bémol et 14 demis, le Collectif enchanté, etc.
Jusqu’à minuit.

Entrée à prix libre.

31 boulevard Marcel Sembat à Saint Denis.
Métro Porte de Paris (ligne 13), et Gare de Saint Denis (RER H et D).

et maintenant un petit retour en arrière...

Communiqué Attiéké du 22 décembre 2015

Cette fois-ci c’était la bonne : le centre social auto-organisé Attiéké de Saint-Denis a manifesté !
Cette fois-ci pas d’annulation : le rendez-vous était fixé, samedi 19 novembre, merci à celles et ceux qui ont répondu présent-e-s !
Le cortège était pêchu, et l’accueil de la rue chaleureux : beaucoup de signes de solidarité des passant-e-s, ça réchauffe ! C’était la première manif dionysienne en temps d’état d’urgence : djembés et slogans ont rompu le silence pesant… Une manif somme toute banale, avec la conscience chez tou-te-s que la liberté est devenue bien fragile, convaincu-e-s que la répression ne saurait faire taire nos luttes, notre rage s’est fait entendre !

Reprendre l’espace public, manifester sans l’ombre d’une présence policière après le climat nauséabond de ces dernières semaines, c’était une grosse bouffée d’oxygène !

Sur le parvis de la mairie, nous avons réaffirmé haut et fort nos revendications en direction de la mairie et de la préfecture : réquisition du bâtiment du 31 boulevard Marcel Sembat pour maintenir les activités politiques et le logement des habitants y résidant !

Des relogements dignes et stables pour les habitants car le squat n’est pas une solution à long terme. La régularisation des habitants ! Pas d’expulsion sans relogement !

Nous avons également marqué notre soutien envers les habitant-e-s de la rue du Corbillon,
victimes de l’assaut du Raid du 18 novembre dernier, qui a rendu inhabitable leur immeuble. Après le feu des projecteurs médiatiques, à part quelques familles relogées, la majorité sont oublié-e-s par l’État et galèrent dans des chambres d’hôtel en attendant des propositions de logement qui tardent à venir. On a vu mieux comme réactivité, nous dénonçons ce traitement, honte aux décideurs de tous poils qui les baladent !

Les lieux de solidarité et d’entraide indépendants sont rares et précieux, l’Attiéké en est
un, soutenons-le ! Gardons-le ! Nous serons appelé-e-s à nous revoir car l’Attiéké est menacé d’expulsion, les dernières passes d’armes judiciaires se joueront sous peu... Nous savons que nous pouvons compter sur vous, pour votre solidarité et votre soutien, un grand merci !

Le centre social
auto-organisé Attiéké 31 bld Marcel Sembat à Saint-Denis

Mots-clefs : soirée de soutien
Localisation : Saint-Denis

À lire également...