Détourner le mobilier urbain - Grilles Avenue de Flandre

Comment utiliser le mobilier urbain pour le dénoncer ? Résumé d’une action sur les infrastructures apparues après l’évacuation du campement de Stalingrad.

Retour sur une action en réaction aux infrastructures qui ont investi les lieux de l’ancien campement de Stalingrad (pour faire suite et compléter les articles Stalingrad : après les migrants, les grilles et Avenue de Flandre : des sapins pour faire oublier les hommes).

Durant plusieurs mois la mairie a cherché à remplacer les campements de Stalingrad par du mobilier urbain. Après les grilles sous le métro, le Paris Sport Parc sur la place de la rotonde, sont apparus sur l’Avenue de Flandre : grilles, sapins, jeux pour enfants, et autres dispositifs urbains visant à éloigner les migrants, comme l’expliquent très clairement les deux articles déjà parus sur le sujet.

Face à ces centaines de grilles qui prennent possessions de l’espace public nous avons cherché un moyen de les détourner et de les utiliser pour servir ceux qu’elles ont pour vocation de tenir à l’écart.

Pose des lettres sur grilles
« Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un État - Déclaration Univ... »

Nous avons compris que la mairie par cette façon d’en-grillager tout le quartier offrait par la même occasion des surfaces d’affichages en énormes quantités.
Plutôt que de venir coller des affiches sur ces supports nous avons préféré les détourner par leur forme en utilisant la grille comme grille typographique. Ainsi, munis/es d’un rouleau de gaffer chacun nous avons écrit lettre par lettre l’article 13.1 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme [1] : "Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un État.
L’ONU place donc la liberté de circulation comme une des garanties de la paix. Nous avons choisit un texte issu de la DUDH car cela met en avant le non respect du gouvernement pour un texte qu’il considère pourtant comme fondamental.

Affiche foret flandres détournée
« Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un État - Article 13.1 - Déclaration Universelle des Droits de l’Homme »
Banderole à l’entrée du Marché de Noël
« Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un État - Déclaration Universelle des Droits de l’Homme article 13.1 »

Nous avons tenté d’autres détournements tels que l’affiche et la banderole de Noël ci-dessus mais les grilles restent le moyen le plus efficace.

« Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un État - Déclaration Univ. Droits Homme Art. 13.1 »

Ce procédé est simple (poser le gaffeur centré sur les tiges métalliques et replier sur elles-mêmes les bandes verticales), plutôt rapide (mais plus on est mieux c’est), et plutôt efficace (mieux lisible en vrai qu’en photo). Un rouleau de 50m (longueur standard) correspond approximativement à ce qu’il faut pour écrire une fois le texte que nous avions choisi.


La publication de cet article a pour but de proposer une méthode rapide, efficace et peu coûteuse pour détourner les grilles qui se démultiplient dans nos rues.

P.-S.

Nous avons créé une page sur laquelle se trouve un inventaire avec dimensions précises des différentes grilles, barrières, clôtures et autres structures urbaines ainsi que d’autres photos des actions réalisées jusqu’alors.

https://article13dot1.wordpress.com/

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}