Good Morning Paris : brève histoire de Radio Libertaire

Une radio anarchiste sur la bande FM ? Le pari aurait pu sembler une gageure... Et pourtant ! Le 1er septembre 1981 Radio Libertaire, la radio de la Fédération Anarchiste, faisait pour la première fois entendre sa voix sur Paris et la proche banlieue. Les socialistes mettaient, en août 1983, un terme à « l’anarchie des ondes » en saisissant de nombreux émetteurs, dont celui de Radio Libertaire mais la lutte pour exister n’a jamais cessée et la radio diffuse toujours ses émissions sur la bande FM.

Une radio anarchiste sur la bande FM ? Le pari aurait pu sembler une gageure... Et pourtant ! Le 1er septembre 1981 Radio Libertaire, la radio de la Fédération Anarchiste, faisait pour la première fois entendre sa voix sur Paris et la proche banlieue.

Fidèle à ses engagements d’origine, Radio Libertaire n’a jamais cessé depuis de se battre pour la liberté des ondes, revendiquant son autonomie vis-à-vis de l’État et refusant de verser dans le système des radios commerciales, des radios-frics.

Grâce à l’aide de ses auditeurs, elle a réussi à rester une véritable radio libre « sans dieu, sans maître, et sans publicité »

Rien pourtant n’était joué d’avance, et Radio Libertaire devra conquérir son droit d’émettre au milieu de mille difficultés et en dépit de la répression et des manoeuvres de l’État.

C’est le congrès de la Fédération anarchiste qui, en mai 1981, signa l’acte de naissance de Radio Libertaire. Après de longs et contradictoires débats, ce congrès acceptait, à l’unanimité, l’idée du lancement d’une radio qui soit l’organe de la FA. Cette radio n’avait alors pas encore de nom, pas d’indicatif, pas vraiment un projet, pas d’animateurs, et pour son lancement un budget de 15 000 F ! Pas un congressiste, à cet instant, n’aurait pu prédire la suite des événements, si ce n’est qu’à la rentrée, l’anarchie serait à nouveau sur les ondes. Comme en 1921, lorsque les insurgés de Kronstadt lancèrent des messages radio ; comme en 1936, en Espagne, avec Radio CNT-FAI, ou encore lors de la participation d’anarchistes au mouvement des radios libres, en France à la fin des années 70, avec notamment Radio-Trottoir ( à Toulon ) et Radio-Alarme, dont les animateurs étaient des membres de la Fédération anarchiste.

C’est le 1er septembre 1981, à 18 h, dans une cave humide de la butte Montmartre que l’aventure radiophonique commença. Et de façon fort rudimentaire, dans des conditions défiant les lois de la radio : un studio de 12 m², avec un bric-à-brac de matériel de récupération, une mini-équipe de six personnes. Premiers appels d’auditeurs, premières cartes d’auditeurs ... et premiers brouillages !

Pendant ce temps, nombre d’ex-prisonniers de la radio libre installaient des studios très performants pour se lancer à la conquête du futur gâteau que représentait la bande FM. L’esprit des radios libres commençait déjà à agoniser, victime de l’appétit financier de certains responsables d’ex-radios pirates. Les socialistes mettaient, en août 1983, un terme à ’l’anarchie des ondes’ en saisissant de nombreux émetteurs, dont celui de Radio Libertaire. Le 28 août, à 5h40, les CRS se présentaient devant les locaux de Radio Libertaire. Ils défoncèrent la porte, saisirent le matériel. Les animateurs furent frappés et interpellés, le câble d’antenne et le pylône sectionnés. Ni la porte blindée, ni les nombreux auditeurs présents, ne purent empêcher la saisie de notre radio. Les socialistes, alors au pouvoir avec leurs alliés du PCF, n’avaient certainement pas mesuré à sa juste valeur notre détermination, et encore moins la solidarité que nous témoignaient des milliers d’auditeurs depuis deux ans. Deux ans durant lesquels s’étaient construits, jour après jour, des liens amicaux et solides entre Radio Libertaire et son auditoire. La riposte fut immédiate. Et impressionnante. Son aspect le plus important se traduisit, le 3 septembre 1983, par une manifestation de 5 000 personnes et la réémission de Radio Libertaire.

Lire la suite ici https://www.radio-libertaire.net/historique/

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}