De la prison ferme pour des syndicalistes de Goodyear

C’était il y a deux ans, cela c’est passé sans violence, les patrons avaient retiré leur plainte et pourtant les salariés de Goodyear ont été condamnés à de la prison ferme.

Une dizaine de salariés avaient retenu deux patrons pendant une trentaine d’heure contre la fermeture honteuse du groupe qui réalise des profits colossaux et mettrait sur le tapis 1250 personnes.

Pour mémoire de cette histoire sordide, la CGT accuse :

“Ça fait longtemps que la confiance en la justice est cassée...”, a réagi Hassan Boukri, un des condamné de mardi. Mais là c’est quand même une première dans le droit français, c’est n’est même plus le capital privé qui défend ses intérêts, c’est directement l’état qui réclame des peines pour fait syndical.

C’est donc l’acharnement du parquet et sa décision « de poursuivre les anciens salariés. Lors de l’audience du 24 novembre, le procureur de la République avait requis contre eux une peine de deux ans d’emprisonnement, soit un an « ferme aménageable » et un an de sursis. »
[...]“
Ils ont été condamnés mardi à deux ans de prison, dont neuf mois fermes aménageables, par le tribunal correctionnel d’Amiens.”

Source : lemonde

L’appel des 8 de Goodyear

On appelle l’ensemble des salariés du privé et du public, de toutes les organisations syndicales, à une mobilisation à la hauteur de l’attaque inouïe prononcée ce jour sur ordre du procureur de la République.

La mobilisation à venir doit être la plus importante jamais connue à ce jour, dès que nous aurons la date du jugement en appel, vous serez informé.

Plus que jamais la mobilisation de ceux qui, comme nous, défendent les droits à la liberté doit être massive.

Voici le lien de la pétition en ligne : L’appel des GOODYEARS

NOUS SOMMES TOUS DES GOODYEARS !

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}