Communiqué des occupants de l’Odéon - Théâtre de l’Europe - le 26 avril, 18h

Appel à soutien !
Depuis 48 heures, après 2 nuits passées à l’intérieur, le théâtre de l’Odéon - Théâtre de l’Europe à Paris est toujours occupé par une cinquantaine d’étudiants, de chômeurs, d’intermittents, précaires, et de nuits deboutistes

Théâtre de l’Odéon occupé à Paris le 25 avril 2016

Communiqué des occupants de l’Odéon - Théâtre de l’Europe - le 26 avril, 18h

La direction vient de nous annoncer que le spectacle de ce soir est annulé pour cause de « danger potentiel suites aux violences policières d’hier et aux annonces de rassemblement ce soir devant l’Odéon ».
Afin d’éviter de nouveau ces violences policières, nous demandons à ce que l’Assemblée Générale de ce soir se tienne dans la salle, maintenant libre.
Nous restons déterminés à occuper l’Odéon. Les négociations de l’assurance chômage sur les annexes 8 et 10 reprennent demain…
Nos demandes sont toujours les mêmes et se heurtent au refus de la direction du théâtre, qui se reconnaît incompétente pour y répondre.
Devons-nous comprendre que la Ministre de la Culture aurait cessé de nous soutenir ?
A tout de suite à l’Odéon.


Communiqué du 25 avril de la Cie Jolie Môme

Depuis 18h30, dimanche 24 avril, nous occupons le Théâtre de l’Odéon. Nous ? Des précaires, des chômeurs, des intermittents de la CIP-IDF (Coordination des Intermittents et Précaires d’Île-de-France), des Étudiant.e.s d’art en lutte et des membres de la Nuit Debout et nous-mêmes.

Aujourd’hui est le dernier jour des négociations entre syndicats de salariés et d’employeurs du spectacle sur les annexes 8 et 10 (régime de l’intermittence du spectacle) de la convention d’assurance chômage au Ministère du Travail.

Comment négocier quand on a les pieds et poings liés par un document de cadrage financier imposé par le gouvernement, le MEDEF, la CFDT et la CFTC qui vise à faire 25% d’économie ?

Au Théâtre de l’Odéon, ce que nous voulons c’est l’ouverture des portes à 18h pour organiser une assemblée générale d’occupation et de lutte dans l’attente du résultat des négociations et jusqu’à la fin du décryptage du texte final.

La nuit a été longue et nous remercions tous ceux qui sont venus nous soutenir et qui ont fait preuve d’une grande détermination ! À l’intérieur tout va bien. Nous sommes sereins et déterminés malgré le petit numéro mesquin de la part de l’administration du théâtre d’avoir refusé de nous faire parvenir les croissants ramenés par des camarades et confisqués par la police qui les avait laissés à l’accueil. Nous travaillons activement à la préparation de la conférence presse de 11h30 ainsi qu’à celle de l’AG de 18h.

Nous invitons à venir nous rejoindre à cette AG : les salariés du Théâtre de l’Odéon, ceux qui auront bravé la pluie au rassemblement de 17h devant le Ministère du Travail, l’ensemble des chômeurs sur lesquels l’État a promis 800M€ d’économie à Bruxelles et tous ceux qui pensent qu’en cette période de mobilisation contre la loi « Travail » la convergence des luttes est essentielle.

Tous ensemble vers la grève reconductible généralisée. On ne lâchera rien !

Un article de suivi est fait par la CNT-F

Note

Depuis le 26 avril au soir les théâtres nationaux de l’Odéon et de Strasbourg, les centres dramatiques nationaux de Bordeaux, Rennes, Caen, Lille, Toulouse, Grenoble et Montpellier sont occupés ainsi que la Comédie-Française.

Localisation : 6e arrondissement

À lire également...