Cantine, projection et appel à une assemblée publique de rentrée contre les CRA

Deux évènements pour faire le bilan de la situation dans les centres de rétention administrative (CRA) et parler des révoltes de cet été ainsi que pour envisager des perspectives de lutte pour cette année

L’été a été chaud dans les Centres de Rétention Administrative (CRA) d’Île-de-France. À Vincennes la situation est toujours aussi pourrie et les parloirs sont de plus en plus compliqués, les nouvelles méthodes développées pendant le confinement sont toujours utilisées, ce qui augmente encore plus l’isolement des personnes enfermées. Au Mesnil-Amelot les prisonniers se sont révoltés à plusieurs reprises en montant sur les toits et en s’opposant aux flics. Dans le bâtiment des femmes une grève de la faim a eu lieu à la fin du mois d’août. Par la répression, l’État tente d’enrayer ces révoltes que ce soit en envoyant les plus récalcitrant-es dans d’autres CRA ou à travers des condamnations à de la prison ferme.

À l’extérieur, nous cherchons à apporter notre soutien à travers le contact direct avec les personnes enfermées, mais aussi par des parloirs sauvages, des feux d’artifices et des manifestations.

Nous souhaitons faire le bilan de cet été et dessiner ensemble de nouvelles perspectives de lutte, notamment contre les violences médicales à l’intérieur des CRA qui nous apparaissent de plus en plus criantes, ou contre la construction d’un nouveau CRA au Mesnil-Amelot.

Pour cela nous proposons deux moments pour se rencontrer :

– Une cantine suivie de la projection d’un film sur l’enfermement des étranger-es à La Maison Ouverte, 17 rue Hoche, 93100 Montreuil, le samedi 17 septembre à partir de 19h.

– Une assemblée publique le mercredi 21 septembre à 19h au CICP, 21ter rue Voltaire, 75011 Paris afin de présenter l’antiCRAet de discuter ensemble des perspectives pour cette année.

Que tu connaisses bien ou pas du tout la situation dans les CRA, que tu lises quotidiennement abaslescra.noblogs.org ou que tu en entendes parler pour la première fois, que tu aies plein d’idées ou que tu te demandes ce que tu peux faire, la lutte peut prendre de multiples formes et tu es bienvenu-e, pour t’informer ou pour nous rejoindre !

À lire également...