Appel à soutien au procès de G. Louis, poursuivi pour des faits reprochés pendant la Cop-21

Il passe de nouveau devant une juridiction pénale. Cinq ans après les faits, le parquet ne lâche pas l’affaire !

  • Audience pesante et réquisitoire

    Après une audience bien pesante où la Cour d’Appel n’hésite pas à dire que je suis un « fichier S appartenant à la mouvance libertaire », l’avocat général a rendu ses réquisitions : 6 mois avec sursis, un stage de citoyenneté et une inscription au casier judiciaire.

    Délibéré le 4 novembre au même endroit.

    Merci pour tous ceux qui sont venus. La solidarité est une arme.

Rappelons que notre camarade du Secours Rouge Arabe a été violemment interpellé lors d’une perquisition de son domicile à la suite d’accusations portées contre lui sur des faits survenus dans la nuit du 8 décembre 2015 à la gare du Bourget durant la COP 21.

Cinq ans après les faits, retour au Tribunal !

C’est vraiment la galère, car il est aussi mis en examen et sous contrôle judiciaire depuis son arrestation en novembre 2019, car on lui reproche de s’être introduit dans l’enceinte du Ministère de l’Enseignement Supérieur lors de la manifestation du 12 novembre pour rendre hommage à l’étudiant de Lyon qui s’était immolé.
Il a été interpellé suite à une identification fantaisiste des flics dont vous pourrez juger de la fiabilité : port du gilet jaune et d’un bonnet de la CGT !

Le 30 septembre, Georges Louis passe devant la Cour d’Appel (Chambre 9, POLE 2, Salle 1D23) à partir de 9h00 après que le parquet est interjeté en appel contre le jugement du Tribunal Correctionnel de Bobigny le 19 janvier 2018.

Soyons solidaires du camarade !

Mots-clefs : justice | procès | COP21
Localisation : 1er arrondissement

À lire également...