17 et 18 Septembre : La Parole errante demain, c’est maintenant !

Ces 17 et 18 septembre, deux journées de discussions et de mise en place de l’auto-gestion de la Parole Errante auront lieu de 14h à 19h avec le samedi soir, repas et lectures de théatre et le dimanche soir, concert et chansons du Guatemala.

Vous êtes toutes et tous invité.e.s à venir, à rejoindre le projet en cours de création et à nous filer un coup de main !
La Parole Errante, c’est un lieu à défendre à Montreuil, au 9 rue François Debergue
Métro Croix de Chavaux (ligne 9)

JPEG - 189.4 ko

Le week-end du 17 et 18 septembre se concentrera autour de deux aspects.

Samedi : Deux ateliers porteront sur la future administration et gestion du lieu.

  • Quelle structure juridique pour la Parole errante demain ?
  • Quelle gestion, quelle autogestion pour la Parole errante demain ?

Ces ateliers seront aussi des appels.

  • Appel à devenir coopérateur de la future Société Coopérative d’Intérêts Collectifs (SCIC) d’un côté.
  • Appel à prendre part aux différentes équipes en charge de la vie du lieu de l’autre.

Dimanche :
Les ateliers porteront sur des projets collectifs impulsés depuis l’intérieur du lieu : des rencontres cinématographiques, une université ouverte, un centre social autogéré, un centre de recherche théâtrale autour de l’oeuvre d’Armand Gatti, etc.

Samedi :

  • 14 h : Accueil du public.
  • 14h30 : Point sur la situation du lieu.
  • 15h-16h30 : Atelier Société Coopérative d’Intérêts Collectifs.

Nous présenterons lors de cet atelier les grandes lignes du fonctionnement d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif, en tentant de répondre à 3 questions : Pourquoi ce choix pour la Parole Errante Demain ? A quoi ressemblerait une SCIC appliquée aux valeurs et au projet de la Parole Errante Demain ? A quoi et pour quoi s’engage-t-on à être coopérateur ?

  • 17h-18h30 : Atelier autogestion et administration de la Parole errante.

Cet atelier a pour objectif de constituer les différentes équipes en charge de la Parole errante demain : programmation, communication, administration, accueil, régie. Le collectif présentera ses hypothèses de fonctionnement et invitera les participants à y prendre part. Toutes les énergies, les disponibilités et compétences sont les bienvenues. Venez nombreux, c’est important.

  • 19H30 : Repas
  • 21H : Les Vilains - Monologue à partir des textes de Dario Fo

Des histoires qui parlent du passé pour mieux éclairer notre présent. On y retrouve l’esprit corrosif de la fable médiévale et de l’humour rabelaisien. Et sous la drôlerie du quotidien ou la fantaisie de l’imaginaire, ce sont bien les rouages d’une machine à faire régner l’ordre qui se mettent à gripper...

Dimanche :

  • 14 h : Accueil du public.
  • 14h30 : Point sur la situation du lieu et présentation des ateliers
  • 14h30-16h :

Atelier autour du Centre Social Autogéré

On sait ce qui nous perd, vivement qu’on se retrouve ! Puisque l’ouverture et l’hospitalité sont des enjeux cruciaux pour un centre social, nous aimerions que cet atelier soit l’occasion de discuter concrètement de ce qu’exige de prendre position contre les rapports concurrentiels, de surplomb, d’expertise, de domination... Comment apprendre ou réapprendre à coopérer ? Reconnaître les savoirs expérientiels de celles et ceux qui nous entourent ? Inventer de nouvelles manières de les articuler ?

Atelier expérimentation théâtrale autour de l’écriture d’Armand Gatti
Cet atelier a pour but d’envisager la mise en place d’un travail avec un groupe de volontaires sur les textes d’Armand Gatti, piloté par un collectif de metteurs en scène ayant une pratique du théâtre de Gatti. Ce travail devrait trouver sa concrétisation dans des présentations publiques de lecture. Au-delà de l’œuvre de Gatti la réflexion s’orientera sur les possibilités d’un théâtre contemporain qu’elle induit.
Atelier animé par Matthieu Aubert, Jean Marc Luneau, Mohamed Melhaa.

Atelier autour de rencontres cinématographiques

Retrouvons-nous pour échanger avec différents collectifs cinématographiques en vue de construire un espace annuel de diffusion et de réflexion autour du cinéma et de ses enjeux. L’idée est d’explorer différentes formes et démarches, tout en réfléchissant aux conditions de leur diffusion. Quelles sont les possibilités de créations et projections collectives ? Quelles formes de réappropriation et d’échanges permettent-elles ?

  • 14H30-17H

Atelier autour de la fabrique et de la transmission des savoirs

La question de l’apprentissage et de la transmission a toujours été centrale dans l’histoire de la « Parole errante », qui s’est parfois rêvée comme une sorte d’université « alternative », « populaire », « ouverte », « non spécialisée ». Au moment de réinventer le futur de ce lieu, cette question continue plus que jamais d’insister. En partant de pratiques déjà existantes au sein de la librairie Michèle Firk, de divers ateliers de théâtre ou d’écriture, mais aussi de nouvelles propositions de rencontres et de séminaires, ou encore des activités du centre social autogéré, nous voudrions ouvrir un questionnement sur notre rapport à la connaissance et peut-être plus généralement ce que faute de mieux, nous continuons d’appeler la « culture ». À partir de la diversité de projets et de pratiques qui se déploieront dans le lieu cette année, l’hypothèse serait d’envisager des moments communs d’enseignement, de formation, d’apprentissage et d’élaboration. Sous quelles formes ? A quels rythmes ? Et avec quels objectifs ?

Dans ce cadre, et en fonction des présents, nous prendrons éventuellement un temps pour questionner l’outil radio et la façon dont il pourrait venir appuyer cette réflexion.

Un atelier sur la place du spectacle vivant dans la Parole Errante Demain.

Il s’agit de débattre autour du sens commun que les compagnies de spectacle vivant peuvent donner au développement de projets au sein de la Parole Errante. En pratique, les discussions de cet atelier devraient porter sur deux axes :

1) Pourquoi crée-t-on ou diffuse-t-on un spectacle à la Parole Errante plutôt qu’ailleurs ?
Comment définit-on notre rapport au lieu, et à ses publics ? Comment est-ce que chaque compagnie participe-t-elle au projet du lieu ?

2) Que partage-t-on entres compagnies sociétaires ou « usagères » de la Parole Errante Demain : du matériel et des espaces ? une communication ? des pratiques ? des temps forts ? À partir des expériences singulières de chaque compagnie, où et comment « Fabriquer du commun » ? À partir de ces 2 axes, faut-il écrire une charte commune des engagements des compagnies pour l’usage du lieu ?

  • 18h30 Concert : Sara Curruchich

Auteur compositeur interprète, Sara puisse son inspiration dans sa culture maya en composant dans sa langue maternelle, le Kaqchikel, et en espagnol.

P.-S.

Nous avons conçu ce week-end comme un moment de travail partagé entre toutes les personnes engagées dans le devenir de la Parole errante. C’est une étape supplémentaire dans la réinvention du lieu depuis un processus public.

L’étape précédente avait consisté à faire exister la dimension d’accueil, de lieu partagé, à travers l’appel à programmation pour la saison 2016-2017 et sa mise en œuvre. Pari tenu, cette programmation impulsée par le collectif la Parole errante demain a déjà commencé, notamment avec une très belle exposition des ateliers du Non-faire à la Parole errante et se prolongera toute l’année. De nombreux autres évènements seront annoncés sur Paris luttes infos très prochainement...

Programme et pétition en ligne sur le site de La Parole errante demain

JPEG - 190.2 ko

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}