Commune de Paris

Analyse et réflexion

Pour un fédéralisme de communes libres

La commune libre s'organise pour repenser l'interdépendance entre ses habitants afin qu'une organisation choisie et construite collectivement se fasse dans les domaines qu'ils jugent nécessaires (alimentation, énergie, organisation interne, philosophie, etc.). Les « communes libres » pensent leur relation avec le système dans une optique de libération ou de questionnement vis-à-vis des dépendances imposées (travail, voiture, loyer, dettes, crédits, mœurs, etc.). Pour voir fleurir des communes libres dans les quartiers, les villes, les villages, sur les lieux à défendre ou à préserver, il faut penser une auto-organisation qui permette à celles et ceux qui en font le choix de sortir du quotidien qu'ils connaissaient, de manière durable, en envisageant le présent non plus sous l'angle de la survie, mais sous celui de la vie.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |

Suivre tous les articles "Commune de Paris"