Rassemblement Solidaire - 60 jours de grève FNAC Champs-Elysées

Nous devons faire face à des méthodes criminelles de la part de la direction pour nous épuiser (diffamations auprès de nos collègues des autres Fnac, pressions, chantages…). Le verdict concernant notre collègue agressé lors de la venue du service externe de sécurité pour briser la grève le week-end du 17 et 18 décembre vient de tomber : 10 jours d’ITT, il doit se faire opérer du poignet au plus vite, les ITT vont donc continuer de grimper. Mais qu’ils le sachent, nous ne céderons pas !
Notre travail dans ce magasin, qui tourne 362 jours/an, 7j/7, de 7 heures à minuit, est emblématique des répercussions du travail du dimanche et en soirée sur le long terme.

Avec ces horaires en dents-de-scie tu gagnes un peu plus pour une famille que tu vois beaucoup moins, tu manges quand tu n’as pas faim et tu dors quand tu n’as pas sommeil. Travailler le dimanche et jusqu’à minuit ce n’est pas un choix aujourd’hui en France ! C’est un sacrifice familial, physique, psychologique et social parce que les contrats sont trop souvent à temps partiels et les salaires sont misérables !
La direction, au lieu de reconnaitre une pénibilité réelle et négocier sur des contres-parties légitimes, a rompu un dialogue social déjà timide après un ultimatum : augmentation de la prime de 19,10 à 29,10 € à prendre ou le dialogue c’est terminé. Nous n’acceptons pas et nous n’accepterons jamais de négocier sous la menace !
Ils ont profité du conflit pour annoncer une fermeture anticipée à 22h30 et 21h le dimanche, sans aucunes contreparties ou aménagement pour les salariés actuellement concernés qui vont perdre jusqu’à 30 % de leur salaire voir leur travail.

Ce mouvement nous a permis de créer des liens avec les grévistes postiers du 92, cheminots du Bourget, étudiants de plusieurs facs franciliennes. Grâce à leur soutien nous avons pris conscience de l’importance de la convergence des luttes et les avons soutenus à notre tour dans leurs mouvements respectifs. Cette solidarité nous permet de tenir et surtout de mobiliser plus de force.


Nos revendications_______________

  • Reconnaissance de la pénibilité spécifique de notre magasin (amplitude et sous-sol)
  • Respect du maintien de salaire à 100% pour les congés maternité et accidents de travail.
  • Contrepartie et aménagement pour les salaries concernés par les fermetures anticipées du magasin.
  • Nous ne sommes pas des matricules, nous exigeons le respect et la reconnaissance.

Pour nous aider________________

  • Nous appelons à un nouveau rassemblement de soutien devant notre magasin
    Samedi 11/02/2017 à 16h00 74 avenue des Champs Élysées, Paris 8e
  • Nous appelons à un soutien financier pour nous aider à tenir. Vous avez la possibilité de donner soit en venant nous voir au magasin, soit en effectuant un versement en ligne sur : https://www.lepotcommun.fr/pot/l4qbv5k5
    Ou en envoyant un chèque à l’ordre du CSCE –Collectif Salariés des Champs Élysées au :
    CSCE – Collectif Salariés des Champs Élysées 15 impasse Sesquez, 92600 Asnières Sur Seine

SUIVEZ NOUS SUR facebook “Collectif Salariés Fnac Champs Élysées”

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}