En manif pensons à préserver notre capital...auditif !

Quelques conseils quant à la santé auditive, notamment en manif...

Une manif est un moment de lutte. On y discute, on y crie, on y chante, il y a de la musique... bref le bruit est omniprésent et fait partie du moment. Et cela ne pose évidemment pas de problème, la plupart du temps. Mais quand la situation se tend, que les pétards et les feux d’artifices se font de plus en plus présents,certain-E-s peuvent être géné-E-s par la violence des explosions. Plus encore, lorsque les flics envoient sur les manifestant-e-s leurs projectiles, et notamment leurs grenades de désencerclement, les personnes les plus proches du point d’impact peuvent subir, outre des blessures, de sévères pertes auditives ! Il est alors courant de déclencher, à la suite d’un choc auditif, des acouphènes (sifflement dans les oreilles pouvant être temporaires mais aussi parfois définitif !).

Qu’est-ce qu’un acouphène ?

Un acouphène se déclenche lorsque l’oreille ne "capte" plus certaines fréquences de son. Cela arrive lorsque les cellules ciliaires, à l’intérieur de l’oreille, captant le son habituellement, sont détruites par un son trop fort. Le cerveau simule alors la ou les fréquences manquantes. On entend de ce fait un sifflement sur la/les fréquence(s) que le cerveau simule

Le premier conseil pour faire face aux chocs auditifs : apporter des protections auditives de type boules Quies (on en trouve en pharmacie et en grandes surface, en mousse ou en cire, dans des quantités allant de 3 à une dizaine de paires). Cela coûte de quelques euros à une dizaine d’euros selon la qualité et la quantité, mais pour les manifs le premier prix suffira amplement. Les protections auditives devraient, a fortiori pour celleux qui ont un risque élevé de déclencher des acouphènes ou de perdre en audition, faire partie du « pack de survie » du manifestant, au même titre que le sérum physiologique, les citrons, l’eau etc.

Quelles sont les personnes susceptibles de déclencher des troubles auditifs ?

Tout le monde est susceptible de déclencher des acouphènes et /ou de perdre en acuité auditive à la suite d’un choc. Le capital auditif varie d’une personne à l’autre. Il diminue graduellement en vieillissant mais se régénère quasi intégralement durant le sommeil... sauf en cas de choc auditif trop important ! Certaines personnes plus sensibles que d’autres sont à même de déclencher des acouphènes : celles et ceux ayant eu des problèmes de santé comme des otites et celles ayant des soucis avec leurs dents et/ou leur mâchoire doivent particulièrement faire attention (certains acouphènes sont parfois déclenchés par une simple malocclusion dentaire (quand la mâchoire supérieure et inférieure ne se font pas tout à fait face)).

Il est important de savoir que certains paramètres ponctuels augmentent le risque d’acouphènes et de perte auditive : nous pouvons citer la fatigue tout d’abord mais aussi la consommation d’alcool et de drogues qui fatiguent « indirectement » l’organisme et le rendre moins efficace pour récupérer des chocs auditifs…

Que faire en cas de perte auditive ou de l’apparition d’un acouphène ?

En cas de perte auditive comme d’apparition d’un acouphène, il faut se mettre au calme le plus rapidement possible. Dans une manifestation, essayez de vous éloigner des zones les plus « chaudes » si un acouphène « s’installe ». Si il disparaît rapidement, considérez que c’est un avertissement de votre corps et agissez prudemment (c’est peut être le moment d’inaugurer votre paire de boules Quies si vous décidez de rester à proximité des zones où les explosions sont les plus fortes et les plus fréquentes !)

Si, le soir venu, la perte auditive se confirme et/ou un acouphène persiste (ou apparaît après coup, cela arrive parfois) soyez très réactifs : il faut consulter un ORL au plus vite, n’hésitez pas à aller aux urgences si vous ne parvenez pas à avoir un rendez-vous chez un praticien en cabinet. Les médecins qui vous prendront en charge vous indiqueront la démarche à suivre en fonction de votre pathologie. Il est alors important de suivre la démarche proposée. Il existe notamment des caissons hyperbares qui permettent à l’oreille de se régénérer plus vite et mieux. Mais pour fonctionner, tout traitement des lésions auditives doit intervenir au plus vite : c’est un peu le même principe que la pilule du lendemain, plus on attend, moins c’est efficace !

Quoi qu’il en soit, pour limiter le risque de se retrouver aux prises avec de telles problématiques de santé : protégez votre capital auditif !

Un retour ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

À lire également...