Deuxième expulsion pour les Rroms de Roumanie d’Argenteuil, cette fois-ci à Ermont !

Après Argenteuil, c’est dans la ville d’Ermont que plusieurs familles Rroms de Roumanie sont menacées d’expulsion.
Une audience en référé aura lieu le vendredi 2 novembre à 9h30, au Tribunal de Grande Instance (TGI) de Pontoise. C’est le moment de se mobiliser !

Suite à l’expulsion abusive de plus de 200 personnes vivant dans un bidonville 4, rue Michel Carré à Argenteuil, les familles ont dû se diviser. Une vingtaine de personnes (dont presque 10 enfants) ont pu se déplacer sur un terrain vague appartenant à la Communauté d’agglomération de Val Parisis (CAVP), depuis le 26 septembre 2018, à Ermont. Mais une nouvelle fois, c’est la menace d’expulsion.

La CAVP a immédiatement assignée une procédure d’expulsion en référé ne laissant aucune chance aux familles de scolariser leurs enfants et d’améliorer leur campement...

Selon le rapport établi par le huissier de justice « les enfants jouent a même le sol, le visage couvert de traces de terre (...) il règne une odeur âcre et tenace de moisissure attestant de l’insalubrité des lieux ». Ce simple constat des conditions de vie des familles (presque zolien) n’a pas l’air d’ébranler plus que ça la Communauté d’agglomération, pire encore, son avocat demande à l’ensemble des habitant.e.s du terrain, de verser solidairement des dommages et intérêts.

L’Association pour l’Accueil des Voyageurs (ASAV) et ses avocats, elle, demande de stopper l’acharnement de la collectivité sur ces familles. Plutôt que de fuir leurs responsabilités, il est demandé aux représentants locaux la mise en place de WC mobiles, de poubelles et de points d’alimentation en eau potable provisoires pour assurer les besoins de la vie courante.

En plus de se voir refuser un terrain, des conditions de vie dignes (même provisoires) et le respect des règles d’une procédure d’expulsion, ces familles font régulièrement face à un refus d’accès à leurs droits par le rejet de chacun de leur dossier d’aide juridictionnelle (leur permettant d’assurer les frais de leur défense et le bénéfice, malgré tout, d’un procès équitable) pour des motifs souvent très flous.

Non sans difficulté, face à un premier refus de la part des services du Tribunal de Grande Instance d’accepter les dossiers d’aide juridictionnelle des familles sous le prétexte que « quatre dossiers de Roms roumains, c’est trop » , une audience en référé aura finalement lieu le 2 novembre à 9h30, au Tribunal de Grande Instance (TGI) de Pontoise. C’est le moment de se mobiliser !

Une nouvelle fois, mobilisons-nous pour les familles roumaines aujourd’hui installées à Ermont, et stoppons les expulsions à répétition !

Rendez-vous à 9h30 le vendredi 2 novembre 2018 au Palais de justice de Pontoise siégeant Cité judiciaire au 3, rue Victor Hugo 95300 Pontoise.
L’entrée du public est située 3, place Nicolas Flamel.
Pour tout renseignement supplémentaire, vous pouvez contacter l’ASAV : 01.47.80.15.87

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}