Covid19 : l’État en profite pour instaurer une société de contrôle

Alors que l’hôpital est toujours en pénurie de masques et de blouses faute d’anticipation par l’État et qu’on fait plus de contraventions que de tests, la mécanique d’une société de surveillance se met en place. Voilà qu’on nous sort des bizarreries telles que des commandes de « microdrones du quotidien » pour surveiller la population.

Certains des drones seront même dotés de capteurs thermiques.

Il y a quelques jours, on parlait déjà d’une commande de 3,6 millions d’euros de gaz lacrymogène faite début mars. Cette nouvelle commande s’élève, elle, à 3,5 millions d’euros.

L’appel d’offres qui vient d’être publié le 12 avril par le ministère de l’Intérieur concerne l’acquisition de 651 drones.
Divisé en trois lots on y trouve :
1,8 million d’euros pour 565 « microdrones du quotidien »
1,58 million d’euros pour 66 « drones de capacité nationale »
Et 175 000€ pour 20 « nanodrones spécialisés »

via : Cerveau non disponible https://www.facebook.com/cerveauxnondisponibles/photos/a.378216892277202/2841716209260579/

Note

Pour lire tous les détails, les pièces jointes sont à télécharger ici : https://www.marches-publics.gouv.fr/app.php/consultation/562523?orgAcronyme=g6l

Pour les montants : https://www.boamp.fr/avis/detail/20-51423/0

À lire également...