Clément : « Ton étoile brillera toujours »

« Clément : Ton étoile brillera toujours », c’est le texte affiché sur la banderole déployée par les supporters du Red Star à l’entrée des joueurs pendant le match entre le Red Star et Strasbourg au stade Bauer à Saint Ouen ce vendredi 9 août 2013.

Voici le texte qui a été diffusé à l’entrée du stade

Un peu plus de deux mois que nous n’étions pas venu à Bauer après le dénouement heureux de la saison dernière. Un retour qui aurait dû être celui de la joie de nous retrouver toutes et tous à l’Olympic, la joie de partager un verre, la joie d’entendre retentir nos chants dans les travées de Bauer. Mais il manque l’un des nôtres, car un peu plus de deux mois c’est aussi le laps de temps qui nous sépare du meurtre de Clément par des militants de l’extrême droite. La blessure est encore là, la tristesse et la rage qui nous habitent également.

Ils ont tué l’un des nôtres. L’un des nôtres car Clément avait mis moins d’un an depuis son arrivée à Paris pour venir encourager l’étoile rouge. Il aimait le Red Star. Il aimait l’ambiance à Bauer. Il y venait d’ailleurs de plus en plus vers la fin de saison. L’un des nôtres, également, car Clément est mort pour son engagement antifasciste, un engagement que nous sommes nombreuses et nombreux à partager ici. Clément est mort et nous sommes toutes et tous touchés. Clément est tombé et c’est un vide qui l’a remplacé dans notre tribune. Un vide qui accompagnera désormais nos défaites et nos victoires, nos célébrations de buts, nos frustrations et nos joies.

Oui car nous n’oublierons pas, pas plus que nous ne pardonnerons. Nous n’oublierons pas qui sont tes assassins ni les idées nauséabondes qu’ils véhiculent. Nous n’oublierons pas tous ces mensonges véhiculés par les médias qui préfèrent nourrir la montée de l’extrême-droite plutôt que de rendre honneur à tes idéaux et à tes combats. Nous n’oublierons pas que tu faisais désormais partie de ce stade, de ce club, de cette tribune.

Ton souvenir nous aidera à chanter plus fort, à faire briller ton étoile rouge et noire : rouge de ton sang, noire de notre colère. Tu vois, Clément, une étoile rouge et noire qui brille dans le ciel ça n’existe pas mais tout un Kop qui chante pour qu’elle existe dans nos coeurs et qui hurle pour toi, oui ;

POUR CLEMENT : OUH HA BANLIEUE ROUGE

P.-S.

Article publié sur La Horde

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}