Acharnement répressif contre les postier·e·s du 92

Les postier·e·s grévistes n’ont rien à faire devant un juge d’instruction !
Rassemblements de soutien les 2, 3 et 4 avril à 8 h 30 sur le parvis de la Cité judiciaire de Porte de Clichy.

Brahim, Dalila, Momo et Gaël, postier·e·s en grève dans le 92, sont convoqué·e·s devant un juge d’instruction les 2, 3 et 4 avril !

Pourquoi ? Cinq ans après, la justice semble, opportunément, se souvenir d’eux et elles.

Cinq ans après et en pleine grève, on tente de leur mettre sur le dos une occupation du siège national de La Poste qui se situait à l’époque à Vaugirard. Cette occupation s’était déroulée dans le cadre, déjà, d’une grève âpre et longue.

Cinq ans après, on veut les accuser de violences, dégradations et violation de domicile ! C’est un acharnement inacceptable.

Nous irons les accompagner, les 2, 3 et 4 avril !

Rdv, 8 h 30 sur le parvis du nouveau Palais de Justice à Porte de Clichy !

Localisation : 17e arrondissement

À lire également...