Les travailleurs.ses de l’Odéon solidaires des luttes

En réponse à l’action menée par les Intermittent.es du désordre le vendredi 25 mai, les travailleu.rs.ses de l’Odéon ont pris position devant les spectateurs du 26 mai, avant la représentation de « Tristesses ».

L’intervention des Intermittent.es du désordre le vendredi 25 mai aura au moins permis aux travailleu.rs.ses du Théâtre de l’Odéon de prendre une position claire vis à vis des enjeux politiques et sociaux actuels et de leur donner l’occasion de se démarquer publiquement de leur direction.

Le lendemain d’une interruption du spectacle « Tristesses » dénonçant la répression des étudiants venus manifester lors de la commémoration du 7 mai, une banderole était accrochée sur la place du Théâtre : « Il s’agit donc de faire société, après nous ferons peut-être du bon théâtre ». La citation est de Jean Vilar.

Ce même soir, samedi 26 mai, les ouvreu.rs.ses, technicien.nes et personnels de l’Odéon ont aussi tenu à lire un communiqué au public venu assister à la pièce avant que celle-ci ne commence.

Nous nous permettons de vous transmettre leurs mots.

Mots-clefs : arts
Localisation : 6e arrondissement

À lire également...