Le CSA d’Ivry menacé d’expulsion

« Les juges sont pas gentil-le-s » dixit Riri. Compte-rendu du rendu de l’appel de la décision du tribunal d’instance d’Ivry-sur-Seine concernant la demande… bref, on vire les pauvres.

Ça y est, nous revoilà pour de nouvelles aventures du Centre Social Autogéré Vaydom d’Ivry-sur-Seine. Le 1er mars 2018, nous avons découvert le rendu du tribunal, de la Cour d’Appel de Paris pour être plus exact. Eh ben « ça sent le caca » comme dirait Riri, 5 ans, habitant du CSA en voie de radicalisation (anarchiste bien sûr). Un récapitulatif s’impose :

  • fin mai 2017, réquisition joyeuse et fleurie d’un bâtiment tout gris appartenant au Crédit Mutuel à travers sa société La Française et géré par la société Nexity. L’immeuble était vide depuis plus d’un an et le départ de la Mutuelle des Étudiants (LMDE, le truc qui met 6 mois à te rembourser ta visite chez le médecin et tu dois manger des pates). « Méchants ! » dixit Fifi, 3 ans.
  • Quelques semaines plus tard, premier passage sur la piste de danse du tribunal d’instance d’Ivry. Procès reporté. Pendant ce temps-là, le bâtiment s’anime de multiples activités, cours de çais-fran, boxe collective, capoeira, récup-distrib, cinéma, réunions et débats politiques, présentation de collectifs qui font des trucs de ouf, et cantines populaires tous les dimanches.
  • On fait traîner la procédure et le 31 octobre on a notre rendu, qui nous donne un délai d’un an : #soirée.
  • L’empire contre-attaque et fait appel de la décision, le 1er février, on passe en appel à Paris… Départ collectif d’Ivry, pique-nique au tribunal. Bon, on aurait préféré aller à la mer, mais c’était pas la saison et on est plus de 50, donc c’est chaud.

Spoiler : Riri avait raison, la justice c’est de la merde. On a six mois pour rendre le bâtiment a ses propriétaires, propre et cosy (lol). En plus de ça, on nous enjoint à leur filer 1000 euros par mois depuis le 31 octobre 2017 et jusqu’à notre sortie. Euh, on leur explique comment que si on squat des bâtiments c’est qu’on n’a pas de thunes ?

Du coup c’est encore reparti pour un tour de manège, et 6 mois dans un manège c’est long ! Il nous reste une option à saisir, le juge de l’exécution (JEX pour les juristes jargonnant-e-s, dixit Loulou, 22 ans, étudiant en première année de droit à Nanterre depuis 5 ans). Le JEX donc, peut nous filer des délais supplémentaires, on verra ça. En attendant, on compte bien continuer à montrer qu’on est là !

Mais le juridique, c’est chiant, et ce n’est qu’une manière de se défendre, pour nous, mal-logé-e-s qui vivons ici, un logement c’est de la stabilité, la possibilité pour les enfants d’aller à l’école, un moyen d’avancer et de faire nos démarches administratives, notamment pour obtenir des papiers et simplement avoir un toit et être au chaud chez nous.
Les lieux poltiques se font rares à Paris, pour nous, occuper des bâtiments est aussi une nécessité pour y remédier. Nous sommes tou-te-s menacé-e-s, que ce soit les Condos et la Parole Errante à Montreuil, l’Attiéké a déjà été expulsé, les Baras sont dans l’attente d’un énième verdict. La solidarité est importante, elle est un « levier face à l’oppression » dixit Loulou.

D’ici là, continuez à venir, on a toujours la pêche et il y a plein d’évènements. Ce lieu est à tou-te-s celleux qui viennent et l’animent. Venez proposer des activités, des débats, filer un coup de main ou profiter du lieu.

Et surtout, n’oubliez pas, plein de bâtiments sont vides, occupons-les !

Riri, Fifi, Loulou et les autres.

P.-S.

Centre Social Autogéré VAYDOM
37 rue Marceau, 94200 Ivry-sur-Seine
M7 Pierre et Mairie Curie / T3 Maryse Bastié
pour nous contacter : csa-ivry@riseup.net

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}