Contre la réforme et son monde, multiplions les attaques !

Ce matin, les habitants du 18e arrondissement ont pu constater que la permanence du parti Les Républicains a été prise d’assaut dans la nuit : la vitre brisée et un tag « Juppé, Woerth, Delevoye, même combat ».

Depuis des dizaines d’années, l’État français nous impose ses politiques néolibérales à travers les différents partis politiques au pouvoir. Que ça soit le RPR en 1995, l’UMP en 2010 ou LREM en 2020, tous servent le même objectif de la bourgeoisie de nous exploiter plus longtemps et pour moins cher.
Les travailleur·euse·s et les exploité·e·s se mobilisent massivement pour s’opposer à la réforme Delevoye, et en réponse le gouvernement les méprise totalement, et compte bien faire passer sa loi, quel que soit le message de la rue. Pour le faire plier, en plus de continuer la mobilisation et la grève générale, attaquons-nous directement à ceux qui sont nos ennemis dans la guerre sociale : partis politiques, ministères, institutions capitalistes. Ceci est un appel à multiplier les actions de ce type !
Montrons-leur qu’ils ne sont pas chez eux en dehors de leurs quartiers de riches, et que jamais une permanence Les Républicains ne sera bienvenue dans le 18e.
Montrons-leur que s’ils détruisent nos vies, nous détruirons leur monde, et les actions de ce type deviendront plus nombreuses et offensives.
Montrons-leur que nous n’avons pas peur de répondre à leurs attaques par des attaques !

Contre « Paris en commun », pour Paris en commune, merci STAVO [1] pour les travaux !

Notes

[1Section travailleur·euse·s autonomes venères offensives.

Localisation : 18e arrondissement

À lire également...