violences policières

À lire ailleurs

Violences policières : à Blois, Toulouse et Lyon, les tribunaux prennent le relais

Les manifestations suite à la mort de Rémi Fraisse et les réactions après la mutilation d’un jeune blésois par un tir de flashball ont été sévèrement réprimées ces derniers jours. Rassemblements systématiquement interdits, arrestations en nombre, et lourdes peines de prison ferme ont frappé les différents rassemblements contre les ravages causés par l’armement des flics.

Infos locales

« Ça se fait pas »

L'année dernière mon fils en 6e a appris en éducation civique que l'éducation nationale enseignait aussi aux enfants du voyage et que dans sa grande bonté républicaine elle allait jusqu'à envoyer des enseignant-e-s dans les camps de Rroms. Il n'a donc pas vraiment compris ce qui se passait lorsque deux jeunes scolarisé-e-s Léonarda et Katchik ont été arrêté-e-s, puis renvoyé-e-s dans leurs pays d'origine. « Ça se fait pas » m'a-t-il dit.

| 1 | ... | 131 | 132 | 133 | 134 | 135 | 136 | 137 | 138 | 139 | ... | 151 |

Suivre tous les articles "violences policières"