violence révolutionnaire - émeute

Analyse et réflexion

Il y a ceux qui se taisent, il y a celles qui se lèvent, mais surtout celles qui se soulèvent

Vendredi dernier, pour la première fois depuis un paquet de temps, les flics ont mis les casques et tiré les lacrymos à un rassemblement féministe ; pour la première fois depuis longtemps, on les a débordés même si c’est rien qu’un peu. Ce soir-là, on s’est senties puissantes ensemble, entre meufs, on a mis nos corps ensemble, pour que de victimes nous nous changions en menace et en vengeance. Le 7 mars c’est samedi et on espère bien que ça sera la suite de l’étincelle.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 42 |

Suivre tous les articles "violence révolutionnaire - émeute"