dispositifs de contrôle

Analyse et réflexion

La responsabilité des travailleurs des médias de grande antenne

La vision politique du monde donnée par les médias les plus accessibles est assez claire. Elle construit l'imaginaire collectif de façon réactionnaire et consensuelle avec la classe bourgeoise et ses intérêts. Elle répond à des impératifs très loin du progrès social. Il parait difficile d'imaginer une évolution des consciences (la stimulation de la conscience de classe) sans diffusion massive d'une vision du monde progressiste. La question est de savoir comment conquérir cela, et de quelle manière les travailleurs du secteur pourraient bousculer les choses de manière tactique, à travers les syndicats par exemple.

À lire ailleurs

Un fichage n’arrive jamais seul

On parle beaucoup du TES, le fameux « fichier des gens honnêtes. » Mais le 29 octobre dernier, un décret moins médiatisé mais non moins liberticide est entré en vigueur : il met en place un énième fichier de police, l’iGAV (Informatisation de la gestion de la Garde A Vue) ayant pour but d'entériner la collecte de données sensibles malgré les prescriptions de la loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés. Forte des arguments de « cohérence, traçabilité », et sous prétexte d’une volonté d'assurer le « suivi et le contrôle » des gardé.es à vue, sa mise en place vise à prendre la relève des formulaires papiers actuellement utilisés.

| 1 | ... | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | ... | 21 |

Suivre tous les articles "dispositifs de contrôle"