[]

Mémoire

Mémoire > Salariat - précariat

[Brochure] Discussions sur la loi travail

« Témoignage, analyse et perspective anti-autoritaire sur le mouvement social de la loi travail en France »
En France, au printemps 2016, 4 mois de blocage de l’économie, d’émeutes, d’occupations de bâtiments, de début de pénurie d’essence, d’actions directes, de grèves etc n’ont pas suffit à faire plier le gouvernement de gauche contre une loi libérale. Retour sur ce mouvement social qui a laissé des traces et permis à beaucoup de gens de se retrouver pour lutter.

Mémoire > Résistances et solidarités internationales

[Radio] Et l’anarchisme devint espagnol (1868-1910)

Une histoire de l’anarchisme, du communisme libertaire et des luttes des classes populaires d’Espagne, autour de Les chemins du communisme libertaire en Espagne (1868-1937). Et l’anarchisme devint espagnol (1868-1910) (éditions Divergences, 2017) – avec l’auteure, Myrtille des Giménologues. On retrouvera davantage d’éléments d’histoire de l’anarchisme, du communisme libertaire et des luttes des classes populaires d’Espagne dans Et l’anarchisme devint espagnol (éditions Divergences, 2017).

Mémoire > Expression - Contre culture

Rock Against Police : des lascars s’organisent 6/6

Episode 6 : on n’a pas fini de marcher.
Le dernier concert Rock against police a lieu en mai 1982, un an avant l’arrivée de la « Marche pour l’égalité et contre le racisme » à Paris. Les tentatives de coordination expérimentées depuis plusieurs années par le réseau Rock against police, se multiplient à l’échelle nationale autour des luttes sur le logement, et à̀ travers les forums-justice. Partout, elles s’accompagnent de la création de leurs propres outils de communication (qu’il s’agisse de journaux papiers, de films vidéo ou d’émissions de radio).
En 1983, la dynamique de la Marche offre une caisse de résonance inédite à ces luttes concrètes et déjà anciennes, mais devient également l’enjeu de stratégies politiciennes qui connaîtront leur apogée avec la création de SOS racisme un an plus tard. La question de l’organisation et de l’autonomie de ces luttes se pose alors avec urgence.

Mémoire > Résistances et solidarités internationales

[Radio] Les révolutionnaires parisiens, acteurs, soutiens et critiques de l’Espagne révolutionnaire (1936-1939)

Une histoire de l’action, du soutien et des critiques des révolutionnaires parisien-ne-s (1936-1939), autour de l’ouvrage La Révolution défaite. Les groupements révolutionnaires parisiens face à la révolution espagnole (Noir et rouge, 2013) – avec l’auteur, Daniel Aiache, historien.

Mémoire > Expression - Contre culture

Rock Against Police : des lascars s’organisent 5/6

Episode 5 : « on n’est pas la pour gérer la misère ! » – s’inscrire et lutter dans un territoire.
Après plusieurs expériences, le réseau Rock against police organise deux nouveaux concerts à Nanterre en juin 1981 et en mai 1982. Depuis plusieurs années, les habitants des cités de transit, anciens occupants des bidonvilles, se battent pour de meilleures conditions de vies.
En octobre 1982, cinq mois après le dernier concert, Abdenbi Guemiah, un des organisateurs, est tué par un habitant des pavillons avoisinant la cité. Le réseau RAP et les habitants de la cité de transit s’organisent alors autour du procès du meurtrier et poursuivent la lutte pour le relogement de tous les habitants de la cité de transit.

Mémoire > Expression - Contre culture

Rock Against Police : des lascars s’organisent 4/6

Episode 4 : les bandes sons de la révolte.
Le pari du réseau Rock Against Police s’appuie sur la dynamique sociale très forte qui entoure le rock et la musique au début des années 80, et voit émerger un peu partout des groupes, souvent éphémères, composés de jeunes prolos, banlieusards, français, immigrés. Que se soit à travers le punk, le blues, la soul, le funk, c’est la même urgence qui se retrouve partout où une jeunesse révoltée cherche à affirmer son vécu et ses besoins. Elle explique en partie, avec la défiance vis-à-vis de la police, la diffusion et la reprise de l’initiative Rock against police dans différentes villes françaises.
A Marseille, par exemple, où suite à une série de meurtres policiers, une bande de jeunes punks organise le 5 juillet 1980 un concert dans les quartiers nord de Marseille. Ou encore à Argenteuil, le 25 avril 81, où un concert est organisé en hommage à Djamel, un compagnon de lutte du réseau Rock Against Police, qui avec son pote musicien Mounsi, s’était battu pour l’avènement « d’une culture autonome immigrée ».

Mémoire > Expression - Contre culture

Rock Against Police : des lascars s’organisent 3/6

Episode 3 : Police hors de nos quartiers ! S’organiser contre les crimes racistes et sécuritaires.
En mai 1980 à Vitry, un deuxième concert Rock against Police est organisé avec des habitants de la cité Couzy, mobilisés autour de la mort de Abdelkader Lareiche, tué par un gardien d’immeuble. Dénoncer au niveau national la politique sécuritaire et raciste dont les jeunes sont la cible, se coordonner et s’organiser concrètement face à la justice font partie des enjeux du réseau Rock against police. Mais ces concerts auto-organisés sont aussi un moyen de se réapproprier le territoire de la cité, « un moment parmi d’autres de circulation et de coordination des jeunes prolétaires de banlieue ». (Journal-tract Vitry).

Mémoire > Expression - Contre culture

Rock Against Police : des lascars s’organisent 2/6

Episode 2 : Se rencontrer et se coordonner.
Le premier concert Rock Against Police, a lieu dans un squat du 20ème arrondissement de Paris, en avril 1980. Cette année là, 8000 jeunes immigrés se font expulser. Et en quelques mois, trois jeunes sont tués par des flics ou des beaufs racistes : Yazid Naïli à Strasbourg, Abdelkader Ghrib à Valenton, Abdelkader Lareiche à Vitry. Pour les « lascars », il faut réagir collectivement face à ces meurtres. L’organisation de ce concert est une première tentative de rencontres entre différents réseaux : habitants de cité de transit, jeunes banlieusards, rockers et punks, squatters et militants de l’autonomie.

Mémoire > Discrimination - Racisme

Les libertaires et l’affaire Dreyfus

Face à l’esprit de pogrom qui agite la France et les multiples attaques racistes contre les français musulmans ou assimilés, un article publié dans Alternative Libertaire en 2004 revient sur un débat qui a divisé le mouvement libertaire : l’affaire Dreyfus. Comme aujourd’hui, une minorité était mise au pilori. L’occasion de revenir sur les solidarités et les divisions dans le camps anarchiste.

Mémoire > Expression - Contre culture

Rock Against Police : des lascars s’organisent 1/6

Episode 1 : S’affirmer tel qu’on est et pas tel qu’on devrait être.
Entre 1980 et 1983, l’expression Rock Against Police donne son nom à une série de concerts organisés au beau milieu des cités. Le réseau à l’initiative de ces concerts s’est constitué à travers des rencontres faites autour de la troupe de théâtre Week-end à Nanterre, des coordinations de luttes lycéennes, du journal de l’immigration Sans Frontière, des radios libres, des mobilisations contre les expulsions de jeunes immigrés et contre les crimes racistes et sécuritaires. Autant de réalités qui disent le bouillonnement « politico-culturel » qui caractérise alors la jeunesse métropolitaine et la banlieue. Les concerts Rock against police en seront l’une des expressions importantes : la tentative par des « jeunes immigrés et prolétaires » de se réapproprier leur « territoire social » quotidien et de se doter d’une « histoire politique propre »

Mémoire > Salariat - précariat

[Radio] Contre-histoire des grèves de 1936 et du Front populaire

Alors qu’une offensive historique du capital est en préparation, une histoire des grèves de mai-juin 1936 et une critique du Front populaire – avec Charles Jacquier, historien, ancien responsable de collection (« Mémoires sociales ») aux éditions Agone, éditeur de Front populaire, révolution manquée de Daniel Guérin aux éditions Agone en 2013, de Grèves et joie pure de Simone Weil aux éditions Libertalia en 2016 et de Tout est possible ! Les gauchistes français (1929-1945) de Jean Rabaut aux éditions Libertalia en Mai-Juin 2017.

Mémoire > Ecologie - Nucléaire

[Brochure] Recueil de textes sur la manif du 22 février 2014 à Nantes contre l’aéroport et son monde

Cette brochure a été écrite pour que cette manif du 22 février 2014 ne reste pas dans les mémoires comme une réaction des manifestant-es face à des provocations policières, comme une lutte parcellaire qui aurait réussi à fédérer du monde, mais bien comme un rendez-vous donné pour attaquer les keufs et les vitrines du capitalisme, un rendez-vous pour empêcher la construction d’un aéroport et pour vomir cette horrible démocratie bourgeoise.

Mémoire > Genre - Féminisme

[Radio] L’essor du patriarcat moderne. Femmes, corps et accumulation primitive

Une histoire de l’émergence du patriarcat moderne, et donc de « l’accumulation primitive » d’éléments constitutifs du patriarcat capitaliste, autour de Caliban et la sorcière. Femmes, corps et accumulation primitive, à l’occasion de sa republication aux éditions Entremonde/Senonevero – avec son traducteur, Julien Guazzini, et un éditeur des éditions Entremonde, Pablo.

Mémoire > Éducation - partage des savoirs

Pierre Kropotkine : Communisme et Anarchie, 1903.

Examinant avec une lucidité toute nuancée les limites pratiques du communisme de parcelle, cette « forme de vie » communaliste dont le principe a connu un récent regain dans les milieux anti-autoritaires, autant que la bêtise et les dangers d’un Étatisme défendu par une certaine tendance « socialiste », Kropotkine signe un raisonnement critique dont la pertinence et la résonance, d’une incroyable actualité, semblaient mériter davantage qu’un énième oublie.

Mémoire > Migrations - sans-papiers

Ellis Island : L’Amérique hospitalière vue de derrière (Brochure)

À l’occasion de la discussion publique "Migration : richesses et espoirs, gestion et répression" le mercredi 10 mai 2017 à Paris, sortie d’une brochure sur la sélection imposée aux candidats à l’immigration sur l’île d’Ellis Island à New-York en 1902, par Zo d’Axa mais aussi notamment quelques extraits d’Ellis Island de Georges Perec (en collaboration avec Robert Bober).

Mémoire > Salariat - précariat

Le 5 mai 1790, les canuts décident « de se gouverner par eux-mêmes » ! ...C’est à Lyon que s’est fondé le syndicalisme

« La classe des maîtres-ouvriers lyonnais est, par l’esprit de résistance et d’organisation, ou même par la netteté de certaines formules sociales, en avance sur la classe ouvrière du 18ème siècle. » C’est ainsi que Jean Jaurès entrevoit la lutte des canuts, qui se sont soulevés dès 1744, puis en 1786, 1789, 1790 c’est-à-dire bien avant les révoltes des canuts de 1831 et 1834.

Mémoire > Logement - Squat

Lea Melandri : Via Tibaldi et le communisme, 1971.

Juin 1971, Occupation de Via Tibaldi. Moment historique du mouvement d’autoréduction italien, plus précisément des luttes de locataires et de sans-abri. Cherchant à tout prix à éviter l’autocélébration béate, Lea Melandri écrira cet article rétrospectif en septembre 1971. Elle y rapporte un certain nombre de critiques, de questionnements, vis-à-vis des contradictions matérielles qu’elle put observer dans les pratiques du mouvement.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 |

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net