L’avortement en Pologne, bientôt totalement interdit !

Rassemblement dimanche 10 avril à 14h à Invalides pour soutenir les femmes polonaises contre un projet de loi visant à interdire totalement l’avortement et la contraception d’urgence.

Rendez-vous dimanche 10 avril à 14h devant l’Ambassade de Pologne, 1 rue Talleyrand à Paris, Métro Invalides

Une nouvelle offensive contre l’avortement a actuellement lieu en Pologne.

À l’initiative de la Ligue des familles polonaises (LPR, extrême droite), le parlement polonais veut faire passer une modification de l’article 30 de la Constitution, qui stipule : « La dignité humaine naturelle et imprescriptible est la source de la liberté et des droits de l’être humain et du citoyen. Elle est inaliénable et son respect ainsi que sa protection sont une obligation des pouvoirs publics ». Le projet de modification propose d’ajouter à la dignité la formule stipulant que celle-ci « appartient [à l’être humain] dès sa conception », ce qui établirait une égalité constitutionnelle entre la femme enceinte et l’embryon, interdisant de ce fait l’avortement même dans les cas où il est encore formellement autorisé en Pologne : en cas de viol, d’inceste, de danger pour la vie de la femme ou de graves malformations de l’embryon.

Cette autorisation est déjà strictement limitée : il est déjà très difficile pour les femmes d’accéder à l’IVG même dans les cas permis ; mais le nouveau projet de loi va encore aggraver les conditions :

  • Les survivantes de viol et les enfants (mineures) seraient obligées de donner naissance ;
  • Les femmes mises en danger de mort par leur grossesse n’auront pas de possibilité légale d’y mettre terme ;
  • Une fausse couche pourra être pénalisée, et le “meurtre fœtal” entre dans le code pénal ;
  • l’État aura le droit d’outrepasser les droits constitutionnels d’une personne pour protéger un “enfant non-né” ;
  • les tests prénataux amenant à un risque faible de fausse couche, ils seront interdits et les médecins qui les pratiquent pourront être poursuivi.es en pénal
  • La pilule d’urgence sera considérée comme un avortement précoce et sera donc totalement interdite

Des manifestations auront lieu dans différents pays dont la Pologne le 9 ou le 10 avril contre ce nouveau projet.

Pour la liberté de toutes les femmes de choisir quand elles veulent un enfant, si elles veulent un enfant et comment elles le veulent !
Pour l’accès à l’avortement libre, gratuit et sans condition partout dans le monde

Rendez-vous ce dimanche à Invalides pour soutenir les femmes polonaises qui risquent leur liberté et leur vie à faire des avortements clandestins

Localisation : 7e arrondissement

À lire également...