Cergy : un homme abattu par la police

C’est à Cergy cette fois, le 7 janvier 2016, qu’une personne en souffrance psychique s’est faite tuer par la police. D’après une première version de ce drame circulant dans la presse, il semble que cette personne ait fait une bouffée délirante et tenté d’attaquer un passant à la sortie d’un bus. Finalement on apprend le lendemain, par le procureur, qu’il n’y a pas eu d’agression à la sortie du bus. Première incohérence dans cette histoire. Alors que l’homme s’est réfugié dans un immeuble et tente de s’introduire chez ses voisins par une corniche, la police est appelée.

L’homme en proie à une crise était, paraît-il, menaçant avec une arme blanche. Un policier aurait été blessé sans que ses jours ne soient en danger. La police a abattu cet homme. Il semblerait que tuer les personnes présentant un trouble psychologique et semblant menaçantes soit devenu la norme en France. Il y a seulement deux jours à Barbès un homme a été abattu devant le commissariat de la Goutte d’Or. D’abord présenté comme un "terroriste" l’enquête s’oriente maintenant vers l’acte d’un déséquilibré. Rappelons nous aussi la mort de Bilal Nzohabonayo qui présente certaines similitudes.

Pourquoi cet homme a été tué ? Qu’en est-il de l’usage des poings ou des clés que la police est toujours prompte à utiliser habituellement ? Quid de l’usage du tonfa, d’une gazeuse, voire du flash-ball (ironie) ? La presse relaie une version où les policiers auraient utilisé leur taser avant leur arme à feu. Cela paraît surprenant puisqu’on sait qu’un taser peut "sécher" un boeuf, que c’est prévu pour "couper" les ondes alphas de notre cerveau et donc de rendre instantanément (au prix d’une très vive douleur) la victime inerte. Pourquoi nous a-t-on vendu tout un armada d’armes soit disant non-létales pour finalement utiliser une arme à feu et tuer une personne qui a d’abord et avant tout besoin de soins ? La police dispose-t-elle désormais d’un permis tacite de tuer les fous ?

Nous le répétons, aucun meurtre policier n’est anodin.
Rassurons-nous l’IGPN a été saisi : toute la lumière sera faite sur cette affaire de meurtre policier, comme à chaque fois.

Source : Le Parisien et RTL

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}