Solidarité avec Lluc, poursuivi suite à la mobilisation contre la loi travail.

Durant la lutte contre la loi travail, de nombreuses personnes ont été arrêtées et les poursuites continuent. C’est le cas de Lluc, qui, après s’être fait tabasser par les flics, est poursuivi pour rébellion. Son procès aura lieu le 9 février.

Lluc passera finalement en appel le 9 février.

Dans la nuit du 15 au 16 avril, Lluc, étudiant de 20 ans s’est fait arrêter en marge des manifestations, à République. Son crime ? Filmer les affrontements avec son portable.

Après l’avoir violemment tabassé et humilié, les policiers l’ont placé en garde à vue pendant 60 heures (lire son témoignage ici). Lluc a une fracture du nez, une fracture du pouce, il est entièrement couvert d’hématomes.
Mais ça n’est pas fini : il se voit accuser de rébellion, de violences envers les forces de l’ordre et de violence envers une jeune fille qui passait par là… Toutes ces accusations sont fausses.
Le procès a eu lieu en juillet, et s’est révélé être une parodie de justice. Les incohérences des dépositions de la police ont pourtant bien été prouvées par l’avocate de Lluc.
Lluc a été condamné à 12 mois de prison avec sursis et à 11 000 euros d’amende : une partie pour la jeune fille (qui a pourtant dit au procès ne pas connaître Lluc et ne pas penser qu’il était coupable). L’autre partie de l’amende, pour qui est-elle ? Pour les policiers qui l’ont frappé et humilié.

Non seulement les policiers sont impunis, mais ils sont même récompensés de leur violence !

Nous appelons au soutien de Lluc, nous refusons l’injustice, nous dénonçons la violence policière et sa légitimation par la "justice" française.

Soyons présent-es le 9 février pour soutenir Lluc !

Le Comité de soutien à Lluc.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}