Saint Louis toujours en grève, La Pitié mobilisée... : début d’une lutte prolongée à l’APHP ?

Le plan Hirsch à l’AP-HP en place au 1er septembre produit déjà ses premiers dégâts : direction d’établissement dans un sentiment de toute puissance à Paul Brousse (94), établissements qui commencent à craquer comme à Versailles mais aussi un (timide) retour des luttes comme à Saint-Louis en grève depuis le vendredi 2 et La Pitié Salpêtrière qui se mobilise doucement en ce début de semaine...

L’Hôpital Saint-Louis est un des moteurs de la mobilisation à l’AP-HP ces dernières années, tout dernièrement contre la mise en place du plan Hirsch revisitant l’Organisation du Temps de Travail. C’est tout naturellement qu’il s’agit du premier établissement à se mettre en grève à l’appel de FO et Sud Santé Sociaux : dès vendredi dernier, 4 services ( urgences, soins post-opératoires intensifs, radiologie et anesthésie des blocs opératoires) étaient massivement en grève (100% des IADE malgré la position pour le moins ambivalente des Médecins Anesthésistes Réanimateurs) soit plus d’une centaine de salarié·es. À tel point que la direction était contrainte rapidement à assigner 70% du personnel selon le secrétaire de la section FO qui a déposé le 1er septembre un référé liberté [1] (article L521-2 du code de justice administrative) auprès du tribunal administratif de Paris « pour assignation abusive ». Le tribunal, après convocation des 2 parties opposées, conclut qu’il n’y a pas lieu de statuer, les faits d’assignation étant passés. Mais la grève continue et s’étend cette fois ci à l’ensemble de l’Hôpital Saint-Louis avec un piquet de grève dès ce mercredi 7 matin : passez les voir, apportez du ravitaillement, organisez des AG sur vos établissements !

La Pitié (notamment les urgences) est en cette rentrée sous forte tension avec de surcroît un flou total concernant les plannings. La nouvelle organisation du temps de travail de 7h30 ne s’impose pour l’instant qu’aux nouvelles et nouveaux embauché·es mais la menace plane sur tout·es les titulaires : menace car les plannings déjà communiqués font apparaître l’absence totale de régularité des horaires et ont donc pour principale fonction de tenter de combler le manque chronique de personnels ! C’est pourquoi la CGT appelle à une AG ce jeudi 8 septembre de 13h30 à 14h30 (parc de la Salpêtrière).

(Re)lire Retour des licenciements abusifs à la CPAM 93 ?

Notes

[1Saisi d’une demande en ce sens justifiée par l’urgence, le juge des référés peut ordonner toutes mesures nécessaires à la sauvegarde d’une liberté fondamentale à laquelle une personne morale de droit public ou un organisme de droit privé chargé de la gestion d’un service public aurait porté, dans l’exercice d’un de ses pouvoirs, une atteinte grave et manifestement illégale. Le juge des référés se prononce dans un délai de quarante-huit heures.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}