Famille Rroms à la rue à Montreuil : rassemblement tous les soirs à 18h

Rom Réussite et le comité de soutien aux 13 familles continuent leur mobilisation alors que les élu·es Front de Gauche vont jusqu’à effacer les fresques des soutiens !

Relogez les 13 familles Rroms à la rue !

Pourquoi des familles se retrouvent-elle à dormir dans les rues de Montreuil ?

Le 28 juillet, au petit matin, 13 familles roms montreuilloises ont été délogées par les forces de police. Une grue a immédiatement détruit les habitations, devant les yeux des parents et enfants expulsés.
Les services de la Préfecture n’ont pas avisé les familles de cette expulsion, pas plus qu’elles n’avaient fait de diagnostic social auprès de ces familles, pourtant obligatoire. La Mairie, informée 4 jours auparavant, n’a prévenu personne et a osé dire, lors de la première rencontre avec les représentants de ces familles, que l’ « expulsion s’était bien passée ».

Qui sont ces familles ?

Ce sont des familles (une quarantaine de personnes, dont 19 enfants) qui vivent depuis 6 ans à Montreuil, et dont les enfants sont scolarisés. Une classe non-francophone va justement ouvrir à la rentrée à l’école Nanteuil pour répondre à leur situation !
Depuis des années, des associations œuvraient au quotidien pour que ces familles aient accès à un logement et s’insèrent professionnellement. Avec l’expulsion, toutes les démarches entreprises par ces familles sont menacées.

Quelles sont les réponses institutionnelles ?

Elles sont pour le moment inexistantes.
En procédant à l’expulsion, sans proposer aucune solution aux familles qui sont depuis à la rue, la Préfecture et les services de l’État sont donc les premiers responsables
La Mairie, complice de l’expulsion, s’est défaussée de ses responsabilités en affirmant que des hébergements d’urgence avaient été proposés aux familles. C’est une contre-vérité : elle veut ainsi se dédouaner de proposer des solutions d’urgence qui relèvent de son pouvoir, avec par exemple l’accès provisoire à des locaux municipaux offrant des conditions minimum de sécurité et d’hygiène.
Chacun se renvoie la balle, dans une irresponsabilité totale.
Par ailleurs, nos demandes de solutions plus pérennes (bail précaire, logements sociaux) n’obtiennent, elles non plus, aucune réponse.

Stress et harcèlement pour les familles

La précarité est totale pour des familles qui vivent et dorment dans la rue depuis le 28 juillet. Les services de police les délogent en leur demandant de quitter l’espace public, alors qu’elles n’ont aucune solution. La Mairie n’est pas en reste, comme ce vendredi 19 août où une fresque artistique représentant les familles a été détruite au Kärscher, sur sa décision, sous leurs yeux.

Une mobilisation citoyenne qui s’organise

Les marques de solidarité de citoyens, Montreuillois ou non, se multiplient. Si les autorités comptaient sur l’indifférence, ou la trêve estivale, pour organiser une expulsion en catimini, elles se sont trompées ! Très vite, des citoyens et des associations sont venus prêter main-forte aux familles. Une première pétition en ligne au vu le jour, rassemblant plus de 1350 signataires.
Chaque jour, à 18 heures, tous les soutiens à ces familles sont invités à se rassembler, avec elles, sur la place Jean Jaurès, pour apporter leur aide militante, et aussi matérielle.
La rentrée arrive : avec elle, ce sont tous les réseaux qui vont se réactiver, pour obliger les autorités à trouver des solutions pour les familles.

Quelles sont les demandes des familles ?

  • Un hébergement leur permettant de poursuivre leur vie sociale et professionnelle débutée il y a 6 ans à Montreuil.
  • L’aboutissement des démarches administratives commencées avant l’expulsion (Pôle Emploi, demande de logement, domiciliation)
  • La poursuite de la scolarisation des enfants à l’école Nanteuil et le collège Césaria Evora.

Tous ensemble, imposons le relogement des familles expulsées !

Pour être informé, rejoindre le comité de soutien :
Association Rom Réussite et le comité de soutien
Rom.reussite@gmail.com ; tel 06 68 74 93 93

Rom Réussite et le comité de soutien, le 21 août 2016

P.-S.

Pour la cinquième fois, la fresque de portraits des familles Rroms laissées à la rue depuis 25 jours, a été effacée à 14h par les Elu-e-s Front de gauche et apparentés de Montreuil. Nous étions 5 à peindre hier sur le « Terrain des négociations » , place de la mairie. Soyons 50 ce soir, 18h.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}