Que fait la police ? Ça crève les yeux ! - Bilan des violences policières

Un bilan des violences policières du 14 juillet 2015.

Flashball et Lanceur de balles de Défense : les mutilations se multiplient

En 2 jours seulement, 3 personnes, dont deux qui sortaient de la mosquée, sont gravement blessés au flashball à Argenteuil, aux Mureaux et aux Ulis.

  • Aux Mureaux, Bakari, adolescent de 16 ans, est touché à l’œil par un tir policier :
    Retour dans la presse de masse. Lui aussi sortait de la mosquée et a été visé à la tête.
JPEG - 106.7 ko
marche du samedi 18 juillet entre la place de la mairie et le centre commercial Ulis ville
  • Plus grave à Toulon une personne est tué par la police. La personne est morte suite à des coups de feu. Voir ici.

Depuis des années, des familles se battent contre ces armes dites « non-létales » qui ont mutilé des dizaines de personnes en France et provoqué un décès.

Aujourd’hui, les tirs de balles en caoutchouc dans le visage, commis par les forces de l’ordre, se sont généralisés dans l’indifférence. Les tireurs étant systématiquement blanchis par la justice, il est devenu normal pour la police de tirer avec des armes de guerre à hauteur de tête, y compris sur des enfants.

Par ailleurs 603 personnes ont été placées en garde à vue (GAV) pour les deux nuits du 13 au 15 juillet soit une augmentation de 68% par rapport à l’année 2014.

Construisons les solidarités, protégeons nous face à la police

Attention ! Les médias et la police entretiennent volontairement le flou entre le flashball et le Lanceur de Balles de Défense. Si le flashball de première génération est effectivement en train de disparaître, c’est parce qu’il est remplacé par le Lanceur de Balles de Défense, plus puissant et plus précis, classé Catégorie A (arme à feu à usage militaire). La plupart des blessures sont aujourd’hui causées par cette dernière arme.

La militarisation de la police s’accroît donc considérablement au lieu de diminuer. Alors que le Défenseur des Droits, Jacques Toubon, demande un moratoire générale sur l’usage de ces armes dites non-létales, le Minstère de l’Intérieur fait la sourde oreille et exclue toute suspension de l’usage des flashballs et autres Lanceur de Balles de Défense.

JPEG - 238.2 ko

Repris de cette page facebook

A lire aussi l’appel à manifestation à Argenteuil

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}