Pour le maintien du CEFP Pontourny dans le dispositif de Protection de l’Enfance

Le CEFP (Centre éducatif et de formation professionnelle) de Pontourny accueille des mineurs isolés étrangers. Il est un des 14 établissements du Département de Paris de l’Aide Sociale à L’Enfance. Le conseil de Paris, qui gère l’établissement a décidé de fermer le centre, situé à Beaumont-en-Véron en Indre-et-Loire.

Un centre menacé de fermeture

Cette fermeture aurait pour conséquence la suppression de 42 places d’accueil pour des jeunes confiés par les juges pour enfants à l’ASE (Aide Sociale à l’Enfance), dont des Mineurs Isolés Etrangers.

Il faut empêcher la casse d’un dispositif de prise en charge éducative et pédagogique reconnu qui permet chaque année aux jeunes qui le fréquentent d’accéder à une insertion sociale et professionnelle ainsi qu’à la régularisation de leur situation administrative.
Que deviendront par ailleurs les agents du département de Paris de cet établissement qui compte 49 postes ?
Depuis le 24 avril, où environ 300 personnes étaient présentes devant le centre éducatif et de formation professionnelle de Pontourny, à Beaumont en Véron pour protester contre sa fermeture, la détermination des personnels et la mobilisation ne fléchissent pas, s’appuyant sur le soutien de nombreux élus locaux, toutes tendances confondues. Les personnels ont aussi rencontré les députés et sénateurs d’Indre-et-Loire qui ont tous fait le choix du soutien, soit en intervenant auprès de Christiane Taubira et Marisol Touraine, soit en appuyant la demande d’audience des personnels à Anne Hidalgo et Dominique Versini, respectivement maire de Paris et adjointe chargée des affaires sociales et des solidarités .
Le soutien des associations, de la population, des syndicats, des élus, des partenaires, institutionnels ou non, renforce la volonté des agents du CEFP de Pontourny de maintenir l’établissement dans le dispositif de protection de l’enfance et sauvegarder les postes des agents.

Pétition de soutien

A ce jour près de 1500 signatures (en ligne + papier) ont été obtenues. Elle se trouve sur le site http://pontourny.com/

Recours en justice

Les personnels ont déposé un recours gracieux au tribunal administratif ainsi qu’un recours en référé suspension pour abus de pouvoir et non respect des dispositions légales. En effet, la direction de l’Aide sociale à l’enfance avait déjà prévu des dates d’entretiens individuels à l’intention des agents en vue des procédures de reclassement, avant qu’aient eu lieu les CHSCT et CTE (comité technique d’établissement), ce qui est le préalable légal. La mairie de Paris est coutumière de ce type de méthodes brutales ,au mépris des dispositions règlementaires, des usagers et des salariés.

Grève et rassemblement mercredi 27 Mai 2015, audience à Paris

Le personnel et tous ceux qui veulent lutter pour sauver Pontourny veulent se faire entendre aussi à Paris. D’où la mise sur pied de plusieurs actions. D’abord, via un préavis de grève intersyndical, qui a été déposé pour le 27 mai, afin de permettre un rassemblement devant l’hôtel de ville de Paris, cette date étant celle du prochain conseil de Paris.
Des élus au conseil de Paris vont intervenir en séance pour contester la décision de fermeture. Les magistrats, le Défenseur des droits qui a produit un rapport sévère à l’attention de la mairie de Paris sur ses pratiques en direction justement des mineurs isolés étrangers, sont également saisis et informés.

Tous ensemble au rassemblement mercredi 27 mai 2015 de 11h00 à 15h00 :
Place de l’hôtel de Ville de Paris !

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}