La réponse de Jo le Phéno aux syndicats policiers et à l’État

La réponse de Jo le Phénomène, publiée originellement sur son Facebook à la polémique lancée par les syndicats policiers Alliance et CFDT, et à la plainte du ministère de l’intérieur.

Depuis hier [1], je vois mon nom et mon morceau "Bavure" ressortir dans des articles de sites d’informations comme BFMTV.com, ledauphine.com et même ce matin à la télévision sur LCI ou BFM-TV. On me reproche d’avoir réalisé un clip incitant à la haine et de mettre en danger la police française. Des syndicats de police (SCSI-CFDT, Alternative CFDT) portent même plainte contre moi et souhaitent que ma vidéo soit retirée de toutes les plateformes de visionnage....

À toutes ces personnes que "Bavure" dérange aujourd’hui je dirais :

Mon morceau est rempli de mots durs et "violents", des paroles choquantes mais avec une vérité pure. Avec mes lyrics, je dénonce tous ces actes proférés, toutes ces bavures policières que nous subissons chaque jour et qui restent très souvent des injustices car les responsables ne sont jamais punis. Je signale toutes ces pauvres vies prises par les forces de l’ordre françaises, toutes ces morts "mystérieuses" à la suite d’une arrestation qui n’ont jamais trouvé de coupables.

NON, mon clip n’est pas juste "anti-flic" comme les médias veulent le faire paraître. Mais Il est bien contre quelque chose, cette police qui se permet de gazer des innocents, de frapper des personnes déjà soumises ou d’étouffer des individus qui sont déjà menottés. Quels sont leurs droits ? Un insigne n’a jamais donné le pouvoir de tuer des innocents et j’entends par là "qui ne menacent pas la vie d’autrui".

Mon clip représente cette minorité qui n’en peut plus d’être stigmatisée chaque jour sans aucune raison, persécutée par des contrôles incessants et injustifiés et ses abus de force.

Le rap est juste une forme d’expression vocale, c’est un mouvement musical et culturel. Si je ne me trompe pas, nous sommes en France, pays des droits de l’homme et de la liberté d’expression alors je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas m’exprimer et dire ce que je pense . Pour nous aussi "Trop c’est trop !"

Ces syndicats veulent me nuire, moi et ma réputation en essayant de véhiculer un message qui n’est pas le mien. Que penserait ma mère si aujourd’hui elle allumait la télévision et me voyait en tant que pseudo-leader d’un mouvement de haine anti-flic ?

Ce n’est pas ce que je fais, par mon clip je dénonce ce qui dérange et le message est clair et franc. Il est peut être trop franc pour certaines personnes et c’est pour ça qu’il dérange.

À l’image de Colin Kaepernick, qui a décidé de ne pas se lever pendant l’hymne national américain, l’acte le plus patriotique qui existe chez eux, car pour lui c’était sa manière de s’opposer aux violences policières qui s’abattent contre la communauté noire aux États-Unis depuis de longs mois. Ce geste à créé une polémique et prend de l’ampleur aux USA.

Mon clip également s’oppose et dénonce toutes ces violences et bavures, chacun à sa manière de se faire entendre et "Bavure" est la mienne. Ce clip n’est pas mon premier et ne sera pas mon dernier, ce n’est également pas mon seul registre. Je dénonce aussi bien les bavures policières, que la dure réalité de la vie dans les banlieues ou quartiers populaires, d’un ton moralisateur pour les plus jeunes générations dans "La Rue".

Quand les politiques ne se gênent pas pour stigmatiser une communauté en déchargeant les problèmes de la République sur elle, ça ne pose pas de problèmes...
Quand les journaux comme Charlie Hebdo se permettent de faire des dessins insultants et dégradants sur des sujets sensibles, pas de polémique ou de plaintes...
Quand Zlatan Ibrahimovic se permet d’insulter la France et ses ressortissants, ça ne pose pas de problèmes non plus. Très peu de polémique, voire pas du tout...

Pourquoi ces gens ou entités-là pourraient dire ce qu’ils veulent et je ne pourrais pas ?
Je ne suis pas riche ou en costard ? Est-ce cela la véritable raison ?

Ces médias hypocrites et ces deux syndicats veulent me donner une image que je représente pas. La prochaine étape, la censure j’imagine ?
Vous allez me scotcher ou me coudre la bouche ? Aux derniers nouvelles, les jeux sadomasochistes c’est plutôt chez le Front National et non dans le 20ème arrondissement.

Je pense qu’il y’a des problèmes plus importants à régler dans ce pays que de retirer une simple vidéo sur Youtube, et je m’adresse à vous Monsieur Cazeneuve "16 interpellations et 4 blessés pour la Loi travail", ce n’est pas dû à mon clip.

J’en ris bien et je continuerai à dénoncer ce qu’il ne va pas jusqu’à ce que les choses changent et justice soit rendue. Le retrait de cette vidéo si cela arrive ne m’empêchera pas de continuer les combats contre ces injustices.

Mes respects et mes condoléances à toutes ses familles touchées de près ou de loin par ces immondes bavures policières. #NonAuxBavuresPolicieres

Jo Le Phénomène
#SoutienAJoLePheno

Notes

[1le 15 septembre

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net

}