[Détournement] Déclaration de la préfecture sur la manifestation du 1er Mai

" 1er mai à Paris : plus de 9 000 policiers, gendarmes et militaires mobilisés, 2 000 spécifiquement dédiés à la sécurisation (répression) de la manifestation de l’après-midi entre République et Nation." [1]

Détournement de la déclaration de la préfecture sur la manifestation du 1er Mai :

Nous avons déjà déposé plusieurs interdictions de manifester le 1er Mai à l’encontre de manifestants terroristes [2].
Les officiers de police seront autorisés à procéder "à des contrôles d’identité, à l’inspection visuelle et la fouille des bagages ainsi qu’à la visite des véhicules" [3]. Pour votre sécurité, nous confisquerons lunettes de plongées ou tout autre moyen de protéger vos yeux, ce qui nuirait à l’efficacité de nos lacrymos ou tirs de Flash-ball/LBD (si on ne respecte pas les conditions d’utilisations en visant la tête, c’est bien pour mutiler votre visage, merci de bien vouloir soumettre vos corps à l’action des forces de l’ordre). À propos des violences policières, y a pire ailleurs, estimez-vous heureux de ne pas vivre en Corée du Nord. Prévenez-nous quand on arrivera à ce stade de répression, là on écoutera votre critique qui n’existera plus, tout comme il n’y a plus d’opposition en Corée du Nord.
Certains pensent que l’on ne naît pas en haïssant la police, mais que ce serait une réaction après avoir subi ou compris la violence de notre fonction. Comme dirait Valls « Expliquer, c’est vouloir excuser » nous sommes nombreux dans la police à penser qu’il y a un gène de la délinquance présent dès la naissance. Nous avons historiquement la police et l’armée un lourd passé humaniste, les avancées sociales ont toujours été intimement liées à notre répression.

JPEG - 55 ko

Notre solution face au terrorisme ? Mettre des policiers et militaires à chaque coin de rue, assigner à résidence les musulmans trop barbus et au passage des dizaines de militants écolos pendant la Cop21. L’outil est là, autant en profiter ! Rebelote donc pour le 1er Mai avec des interdictions de manifester. Nous avons remarqué que le terroriste n’est pas forcément toujours un étranger, qu’il peut-être français. Nous contrôlons et surveillons désormais tout le monde, mais pas d’inquiétude, si vous n’avez rien à vous reprocher, vous n’avez rien à craindre. Par contre si vous avez quelques choses à reprocher à la politique de l’Etat et que vous réalisez des actes contre l’intérêt de la Nation, vous serez fichés et mis sous-écoute à l’aide des mêmes moyens que la lutte contre le terrorisme. Vous pensez que c’est exagéré ? Il fallait se renseigner sur la loi renseignement. Après Charlie Hebdo, les médias n’arrêtent pas de parler de la nécessité de la loi renseignement pour améliorer "la prévention du terrorisme", dans notre intérêt nous avons moins parlé des 6 autres points qui motivent également la mises sur écoute, comme par exemple "Défendre les intérêts économiques, industriels et scientifiques majeurs de la France" [4]. Anti-capitaliste, anti-nucléaire ? Terroriste, fiche S !

Certains pensent que pour lutter contre le terrorisme il faudrait lutter contre le trafic d’armes que nos gouvernements réalisent [5]. Que les viols dont nos militaires sont acteurs à l’étranger sur les populations en Afghanistan ou Afrique [6] participent à la radicalisation alors que nous voulons simplement partager de l’amour. Que les bombardements sur les civils n’aideraient pas les survivants ayant perdus leurs proches à respecter le pays d’où vient la bombe. Nous sommes pourtant l’incarnation de l’amour et de la paix. Oui, la guerre c’est la paix, l’ignorance c’est la force et la liberté que l’on prêche n’est en fait qu’esclavage. Certains pensent que 1984 de George Orwell n’est pas un manuel d’instruction, il est plutôt intéressant.

D’ailleurs saviez-vous que le 1er Mai puise son origine dans l’histoire du mouvement anar­chiste [7] ? Non ne vous renseignez pas, ne lisez surtout pas le livre proposé, l’histoire pourrait toucher votre cœur et vous radicaliser. Nous sommes contre toute forme de radicalisation. Restez neutre, ne recherchez pas radicalement la vérité, restez dans le mensonge ambiant. Nous ne sommes pas là pour penser [8], et nous aimerions vous convaincre également de ne plus penser.

Vive l’État policier.

Publiez !

Comment publier sur Paris-luttes.info ?

Paris-luttes.info est ouvert à la publication. La proposition d'article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment y accéder et procéder !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail paris-luttes-infos chez riseup.net