Week-end de solidarité avec les prisonnières et prisonniers politiques basques ! Contre toutes les prisons

Le peuple basque, en lutte contre les dominations impérialistes des États français et espagnol, pour sa libération sociale et sa souveraineté en tant que peuple, est aujourd’hui a un tournant de son histoire.

Malgré la décision d’ETA de mettre fin aux actions armées et les multiples pas de la gauche indépendantiste destinés à trouver une solution politique au conflit basque, les États français et espagnol refusent toujours de s’engager dans la voie du dialogue.

En témoignent les arrestations de membres d’ETA en clandestinité et des militants-es de la gauche indépendantiste, ainsi que la forte répression subie par le mouvement social basque.

En témoignent également les près de 500 prisonniers et prisonnières politiques basques, dispersés-ées dans 77 prisons françaises et espagnoles et des centaines de réfugiés-ées aux quatre coins du monde.

Nous dénonçons les juridictions d’exception et les traitements dégradants auxquels sont soumis-es les prisonniers-ères politiques basques !

Nous dénonçons la politique d’éloignement infligée aux militants-tes incarcérés-ées ! En raison de cette double peine, l’éloignement s’ajoutant à la privation de liberté, leurs proches doivent parcourir des milliers de kilomètres chaque année pour de courtes visites, voyages au coût financier et humain intolérables !

Nous dénonçons le maintien en détention des prisonniers-ères malades, ainsi que des prisonniers-ères éligibles à une libération conditionnelle !

La question des prisonniers-ères politiques est centrale dans le contexte politique actuel. Ils et elles sont des parties du conflit, ils et elles doivent faire partie de la solution !

Cette solution politique passant par la reconnaissance du droit à l’autodétermination du peuple basque devra inclure l’amnistie pour toutes et tous !

Immédiatement, nous revendiquons :

  • le rapprochement géographique des prisonniers-ères
  • la libération des prisonniers-ères malades
  • la libération des prisonniers-ères qui ont effectué les 2/3 de leur peine.

Pour exiger la reconnaissance des droits des prisonnières et prisonniers politiques basques, à Paris comme partout au Pays basque :

Rassemblement vendredi 28 novembre à partir de 18h30 à Ménilmontant !

Organisé par le Comité de Solidarité avec le Peuple Basque avec le soutien de :

Association Marocaine des Droits de l’Homme (section Paris/IDF), Révolution !, Secrétariat International de la CNT, Sortir du colonialisme, Terre et Liberté pour Arauco, Voie démocratique-Paris IDF.

Et le samedi 29 novembre :

Concert à partir de 19H30 avec :

  • Première Ligne (Rap)
  • Latypik (Reggae)
  • Gommard (Rock)

Entrée à prix libre, tables de presse, bar, sandwichs...

C.I.C.P
21 ter, rue Voltaire
75011 Paris
Métro : Rue des Boulets ou Nation

Localisation : 20e arrondissement

À lire également...